Numéro #243

15 septembre 2020

Non thématique

Récolter des semences pour restaurer une flore prairiale naturelle dans les territoires herbagers de moyenne montagne

auteur | co-auteurs

La préservation et la mise en valeur du patrimoine floristique des prairies constituent une priorité dans les zones herbagères de moyenne montagne afin de conserver la spécificité et les propriétés de ces systèmes d’élevage et des milieux qu’ils entretiennent. Pour conserver cette biodiversité, il est quelquefois nécessaire d’intervenir par des pratiques de réensemencement. La question de l’origine, de la nature et de la qualité des semences utilisées se pose alors très fortement. Cet article présente les résultats d’une expérimentation collaborative sur un territoire du Massif central afin d’évaluer les performances de trois méthodes de récolte de semences sur des prairies appartenant à un groupe de six éleveurs partenaires. La comparaison des performances technico-économiques des méthodes de récolte montre que la récolte de semences par moissonneuse batteuse présente un avantage pratique pour l’éleveur et la brosseuse le rend plus autonome et reste la méthode la moins couteuse. Alors que la méthode du foin vert (offre une certaine indépendance vis-à-vis des conditions météorologique) hypothèque l’utilisation de ce fourrage pour les animaux, ce qui oblige à un achat de complément de ressource et augmente le coût de récolte.

Boillot M., Tommasino J., Campagne J.L., Chazal A., Pouvreau M. et Carrère P. (2020). « Récolter des semences pour restaurer une flore prairiale naturelle dans les territoires herbagers de moyenne montagne ». Fourrages, 243, 1-10.

mots-clés :
Harvesting seeds to restore natural grassland flora in mid-elevation grazing regions

Preserving and creating value from natural plant species in grasslands is a priority in mid-elevation mountainous zones. The goal is to maintain the properties of these unique livestock farming systems and their associated habitats. To protect grassland biodiversity, it is sometimes necessary to employ reseeding, a process during which it is extremely important to consider the origin, nature, and quality of the seeds being used. Here, we present the results of a participatory research project that took place in the Massif Central (France). An experiment was performed to evaluate three seed harvesting methods used in grasslands belonging to a group of six farmers with whom we partnered. The technical and economic performances of the methods were compared. The combine-harvester method yielded practical benefits for farmers. The brush-harvester method was the least expensive and increased self-sufficiency the most. Although the green-hay method was less dependent on weather conditions, it decreased the availability of livestock forage; if farmers were to use it, they would be forced to purchase complementary resources, increasing the method's cost.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.