Numéro #241

31 mars 2020

Non thématique

Caractéristiques chimiques et nutritionnelles de quelques espèces pastorales broutées par les dromadaires dans les régions arides tunisiennes

auteur : | co-auteurs :

Le dromadaire (Camelus dromedarius) est bien adapté à l’utilisation de la végétation de faible valeur nutritive dans son habitat naturel grâce à son aptitude à varier les aliments et à rechercher des plantes riches en eau. La relation entre les dromadaires et les parcours est très étroite. Il est dépendant de la diversité des espèces palatables dans les parcours et de leur valeur nutritionnelle.
Cette étude a été menée dans deux régions arides du sud de la Tunisie afin de déterminer la qualité nutritionnelle (composition chimique et digestibilité in vitro) de 10 espèces pastorales. Les échantillons ont été collectés à El Bhaier, gouvernorat de Kebili, et El Fjé, gouvernorat de Médenine, pendant quatre saisons entre les années 2014 et 2015.
Les résultats obtenus ont indiqué de larges différences de la composition chimique des plantes étudiées selon les espèces, les lieux et les saisons. Ainsi, la teneur en matière sèche de Zygophyllum album n’est que de 22,4 % mais peut atteindre 63% pour Frankenia thymifolia. La matière azotée totale (MAT) varie plus ou moins selon la saison (de 7,3 à 15,6 % MS pour Atriplex halimus) et est la plus élevée au printemps pour presque toutes les espèces (atteignant 19,3 % MS pour Nitraria retusa). Le taux de lignine est différent d’un site à l’autre, avec 17,1% en moyenne à El Bhaier et 11,6% à El Fjé. La digestibilité est le plus souvent la plus forte en hiver et au printemps. Elle atteint 54,2% pour Zygophyllum album.

Ben Rejeb M., Ayeb N., Dbara M., Daddi K., Khorchani T.(2020). “ Caractéristiques chimiques et nutritionnelles de quelques espèces pastorales broutées par les dromadaires dans les régions arides tunisiennes », Fourrages, 241, 79-85

Mots-clés : | | |
Nutritional characteristics of certain forage species consumed by dromedaries in arid regions of southern Tunisia

In its natural habitat, the dromedary (Camelus dromedarius) can consume vegetation of low nutritional value because it varies what it consumes and seeks out water-rich plants. Indeed, dromedaries are strongly tied to their rangelands, and this relationship is framed by the rangeland’s richness of palatable species and their nutritional value.
In this study, we examined the nutritional characteristics (i.e., chemical composition and in vitro digestibility) of 10 forage species found in 2 arid regions of southern Tunisia. Sampling took place in El Bhaier (governorate of Kebili) and El Fjé (governorate of Médenine) over four seasons between 2014 and 2015.
We found pronounced differences in chemical composition between species, sampling locations, and seasons. Dry matter (DM) content was just 22.4% in Zygophyllum album but reached 63% in Frankenia thymifolia. Crude protein (CP) content varied seasonally (e.g., between 7.3 and 15.6% of DM in Atriplex halimus) and was highest in the spring in almost all the species studied (up to 19.3% of DM in Nitraria retusa). Mean fibre content differed between sampling locations: it was 17.1% in El Bhaier versus 11.6% in El Fjé. Digestibility tended to be higher in the winter and spring. It was as high as 54.2% for Zygophyllum album.

Prix 10€

Les articles récents (moins de 2 ans) ne sont disponibles qu'aux abonnés.