Numéro #135

16 septembre 1993

Nouvelles perspectives pour les légumineuses fourragères II. Les légumineuses pour la pâture

Le trèfle blanc en Bretagne. Bilan de 15 années

auteur :

Depuis 15 ans, le trèfle blanc a fait l'objet de nombreux travaux en Bretagne : l'INRA, les EDE et les Instituts techniques ont associé leurs moyens pour mieux comprendre le fonctionnement de l'association ray-grass anglais – trèfle blanc et bien l'utiliser avec des vaches laitières, des génisses, des ovins. La présentation synthétique de ces résultats montre que, bien maîtrisée, l'association assure des performances par animal et par hectare comparables à un ray-grass anglais pur recevant 250 à 300 kg N/ha et permet (ne production laitière) un gain de 1 000 F par hectare d'herbe. Malgré un contexte relativement favorable, le trèfle blanc ne s'est pas encore vraiment développé en Bretagne. Des freins techniques, mais aussi psychologiques et commerciaux expliquent ce décalage entre les connaissances acquises et leur mise en œuvre à grande échelle.

Mots-clés : | | | | | |

A number of studies on white clover have been carried out in Brittany these last 15 years : several organizations, both local and national, cooperated in this work ; the aim was to get a better understanding of the behaviour of perennial ryegrass – white clover leys, and to utilize them with dairy cows, heifers, and sheep in the most profitable way. This synthesis of the results obtained shows that the mixed ryegrass – clover sward, when efficiently managed, gives yields per animal and per hectare which are comparable to those of pure ryegrass swards fertilized with 300 kg N/ha, and gains of 1 000 F/ha of grass through milk. In spite of relatively favourable conditions, white clover has not really made any great strides yet in Brittany as a number of brakes, technical, but also psychological and commercial, hamper the implementation on a large scale of the acquired knowledge.

Télécharger l'article

PDF - 424,53 ko