Numéro #135

16 septembre 1993

Nouvelles perspectives pour les légumineuses fourragères II. Les légumineuses pour la pâture

Pâturage de ray-grass anglais - trèfle blanc par les vaches laitières

auteur : | co-auteurs :

La station de Trévarez (Finistère) est située en zone humide et fraîche de Bretagne. Deux essais y ont été mis en place.
Le 1er essai comparait le ray-grass pur, fertilisé avec 350 kg N/ha et pâturé à un rythme de 3 à 5 semaines, à l'association avec du trèfle blanc, sans fertilisation N et pâturée un peu plus lentement (+ 10 jours). Sur les 4 années d'essai, en raison de deux années défavorables (printemps très pluvieux et été sec) pour l'association, les production sont légèrement à l'avantage du ray-grass (l'écart le plus marqué est sur sol sensible à l'excès d'eau) ; les analyses chimiques ont montré que les valeurs nutritives des deux fourrages étaient équivalentes malgré la différence d'âge de 10 jours.
Le 2e essai comparait 2 rythmes de pâturage de l'association (tous les 25 ou 35 jours). Grâce à un taux élevé de trèfle, peu modifié par le rythme de pâturage, les productions sont comparables la 2e année, et légèrement à l'avantage des cycles courts la 1ère année.

Mots-clés : | | | | | |

Two trials were set up in Trévarez (Finistère), in a wet and cool part of Britany.
In the first trial, a pure ryegrass sward, given 350 kg N/ha/year, and grazed every 3-5 weeks, was compared with a mixed ryegrass – white clover sward, without fertilizer N, and grazed less frequently (intervals longer by 10 days). During the 4 years of the trial, and in spite of the fact that two of them were unfavourable to the mixed sward (very rainy Springs and dry Summers), the yields were very similar ; the chemical analyses showed that the nutritive values of the 2 forages were equivalent in spite of the difference of 10 days in their age.
In the second trial, 2 grazing frequencies of the mixed sward were compared (every 25 days and every 35 days). Thanks to a high proportion of clover, hardly modified by the grazing frequency, the yields were similar in the second year, and, in the first year, slightly larger with the higher frequency.

Télécharger l'article

PDF - 257,60 ko