Numéro #135

16 septembre 1993

Nouvelles perspectives pour les légumineuses fourragères II. Les légumineuses pour la pâture

L'association ray-grass anglais - trèfle blanc en pâturage continu

auteur :

Durant 4 années, une expérimentation conduite à Trévarez (Finistère) a permis de comparer le pâturage continu par des génisses de 3 prairies : une en ray-grass anglais pur (fertilisation 300 kg N/ha), deux associations ray-grass anglais – trèfle blanc (fertilisations de 0 et 150 kg N/ha). Le chargement est régulièrement adapté pour maintenir une hauteur d'herbe de 5 à 7 cm. L'association non fertilisée a une production (en UFL valorisées) inférieure de 15% aux deux autres traitements, mais une croissance des animaux supérieure ; la part de trèfle y est de 50% le 4e été, alors qu'il n'est que de 30% dans l'association fertilisée (150 N). Les deux principales difficultés rencontrées ont été l'arrachage du ray-grass des parcelles fertilisées et les ajustements fréquents des effectifs.

Mots-clés : | | | | | |

Trials were carried out during 4 years at Trévarez (Finistère) to compare continuous grazing by heifers of 3 pastures : one was a pure perennial ryegrass sward (fertilized with 300 kg N/ha), and the other two mixed swards of perennial ryegrass with white clover (fertilized with 0 or 150 kg N/ha). The stocking density was regularly adjusted to a constant height of herbage of 5 to 7 cm. The unfertilized mixed sward yielded 15% less (yields calculated in feed units for lactation) than the other two, but the animals grew faster ; the proportion of clover was 50% in the fourth Summer, versus 30% only in the mixed sward given 150 kg N. The two main difficulties were that the ryegrass plants were pulled out from the fertilized swards, and that the stocking density had to be frequently adjusted.

Télécharger l'article

PDF - 167,73 ko