Numéro #105

15 mars 1986

Numéro non thématique

Amélioration de la production fourragère en Côte d'Ivoire par l'obtention de nouvelles variétés de Panicum maximum

La variabilité naturelle des Panicum provenant de l'Afrique de l'Est et réunie au sein d'une collection vivante entretenue depuis 15 ans en Côted'Ivoire constitue un atout particulièrement important pour le sélectionneur.Deux modes de reproduction coexistent à l'intérieur du groupe des Maximae : la reproduction sexuée, qui permet la recombinaison génétique, et l'apomixie, qui équivaut à une multiplication végétative par graines sans perte de la vigueur au cours des générations. Cette variabilité est exploitée par croisements entre plantes sexuées et plantes apomictiques.Les descendances obtenues, particulièrement variables, sont constituées d'hybrides sexués et d'hybrides apomictiques. La sélection consiste à retenir les meilleurs hybrides apomictiques pour constituer autant de nouvelles variétés aux comportements fourragers améliorés et diversifiés.Les caractères pris en considération dans cette sélection sont la vigueur, la qualité du fourrage (taux de feuilles, teneur en matière sèche et appétibilité) et le comportement floral (absence de remontaison). L'importance de l'héritabilité au sens large et de l'influence des facteurs environnementaux dans le schéma de sélection sont discutés. 

Improvement of the forage production in Ivory coast through new cultivars of Panicum Maximum Jacq.

The natural variability of the Panicum species originating from East Africa and which have been maintained as a living collection for 15 years in Ivory Coast constitutes a particularly important asset for the breeder.There are two modes of reproduction within the Maxima group of the genus : sexual reproduction, which makes genetic recombination possible, and apomixis, which is equivalent to a vegetative reproduction by seeds and involves no decrease in vigour along the generations. Use is made of this variability by crosses between sexual plants and apomicts.The offspring is particularly variable, consisting of sexual hybrids and apomictic hybrids. In the breeding process, the best apomictic hybrids are retained so as to constitute as many new cultivars, with an improved and diversified forage performance.The characters bred for in this selection are vigour, forage quality (Ieafiness, D.M. content and palatibility), and floral behaviour (no second heading). The importance of heritability sensu lato and the influence of the environ mental factors in the selection scheme are discussed. 

Télécharger l'article

PDF - 495,31 ko