Numéro #105

15 mars 1986

Numéro non thématique

Effets de la fertilisation minérale sur la production et la composition de la flore d'une pelouse des Alpes carniques

auteur : | co-auteur :

Dans un « Arrhenatheretum » du fond de la vallée des Alpes Carniques (versant nord-est des Alpes italiennes), les effets de la fertilisation minérale NPK ont été étudiés pendant 4 ans. Les données relevées (la production de matière sèche, la valeur nutritive et l'évolution f1oristique) ont été soumises à une analyse statistique poussée (uni et multivariable).La plus haute production (11,4 t M.S./ha) a été obtenue avec la fertilisation maximum (300 N, 150 P, 150 K). Une fertilisation phospho-potassique seule donne également de bons résultats et une meilleure répartition saisonnière.La valeur nutritive, exprimée en U.F.L. et en protéines digestibles par unité de matière sèche, est à peine affaiblie par la fertilisation (rythme de coupe trop lent), mais globalement les quantités totales produites par hectare ont augmenté grâce à la progression de la production.Les analyses de végétation en présence de fertilisation ont montré une évolution favorable vers un Molinio-Arrhenatheretum, avec un développement des graminées et des légumineuses fourragères. L'azote a provoqué un net appauvrissement de la flore, encore plus marqué avec la fertilisation NPK. La fertilisation la plus intense a augmenté la présence de dactyle, de trèfle violet et d'Arrhenatherum elatius. 

Mots-clés : | | | | | | | | | |
Effects of mineral fertilization on the yield and floristic composition of a grassland sward in the Carnic Alps

The effects of complete mineral fertilizer dressings were studied for 4 years on an "Arrhenatheretum" (a sward characterized by Tall Oatgrass) situated in the bottom of a valley of the Carnic Alps (North-Eastern slope of the ltalian Alps). The recorded data (dry matter yield, nutritive value, floristic evolution) were given a thorough statistical treatment (univariate and multivariate analysis).The highest yield (11.4 t D.M./ha) was obtained with the highest dressing (300 N, 150 P, 150 K). Fertilization with phosphate and potash only gave also good results. with a better seasonal distribution.The nutritive value, expressed in Milk-Forage Units and digestible proteins per unit of dry matter, is hardly lowered by the fertilizer dressings (too long intervals between cuts), but the total amount of nutrients was increased because of the total yield increase.The botanical analyses showed that in the presence of fertilizers there was a favourable evolution towards the "Molinio-Arrhenatheretum", with an increase of the forage grasses and forage legumes. Nitrogen brought about a markedly poorer floristic composition, and this effect was even stronger with NPK dressings. The highest fertilizer rate increased the abundance of Cocksloot, Red Clover, and Tall Oatgrass (Arrhenatherum elatius). 

Télécharger l'article

PDF - 555,16 ko