Numéro #74

15 juin 1978

Numéro non thématique

Comparaison de quatre systèmes de pâturage différant par les chargements, les doses de complément énergétique et les niveaux de fumure azotée en fonction de la productivité de l'herbe et de la production laitière sur les pâturages d'Ardennes belges

auteur : | co-auteurs :

Au cours d'un essai de cinq ans (1973 à 1977), quatre systèmes de pâturage en rotation comportant différents chargements (respectivement 3, 4, 4 et 5 vaches/ha) ont été étudiés sur des prairies permanentes situées sur le plateau de Bastogne (± 500 m). L'augmentation du chargement était obtenue soit par l'intensification de la fumure notée, soit par la distribution d'un supplément énergétique, soit en appliquant les deux méthodes simultanément. La productivité de l'herbe fut estimée par les méthodes phytotechniques et par la production de lait. Les résultats montrent que les chargements plus élevés améliorent la productivité de l'herbe grâce à une meilleure exploitation du couvert végétal par le bétail. Le chargement optimum semble devoir être de 4 vaches/ha. L'augmentation du niveau de fumure notée est économiquement la plus rentable pour atteindre cet objectif.
fut estimée par les méthodes phytotechniques et par la production de lait. Les résultats montrent que les chargements plus élevés améliorent la productivité d. l'herb. grâce a une meilleure exploitation du couvert végétal par le bétail. Le chargement optimum semble devoir être de 4 vaches/ha. L'augmentation du niveau de fumure notée est économiquement la plus rentable pour atteindre cet objectif.

Mots-clés : | | | |
Comparison of four grazing systems differing by the stocking-rates, the level of energy complementation and the level o nitrogen fertilizer dressings with varying grass and milk ouputs in grazed pastures of the belgian Ardennes

In a 5-year trial (1973-1977), four systems of rotation al grazing were investigated with varying stocking-rates (respectively 3, 4, 4 and 5 cows/ ha) on permanent pastures of the Bastogne Plateau (altitude about 500 m). The increase in stocking-rates was brought about by higher N fertilizer dressings, or by supplying supplementary energy-rich concentrates, or by both methods together. The productivity of the pastures was estimated by phytotechnical methods and by the milk output. The results show that the higher stocking-rates improve the productivity of grass, because the grazing animals make a more profitable use of the sward. The best stocking-rate seems to be about 4 cows/hectare. To obtain this, it seems that a rise in the level of nitrogen fertilization is the most economical way.

Télécharger l'article

PDF - 361,74 ko