Numéro #71

15 septembre 1977

Numéro non thématique

Comportement en culture d'écotypes d'espèces constitutives de la prairie permanente de montagne

auteur : | co-auteur :

Plusieurs écotypes d'espèces de graminées provenant de la prairie permanente de la montagne volcanique du Massif Central ont été cultivés dans leur propre milieu, à 1.000 mètres d'altitude, de 1971 à 1974. Trois modes d'exploitation différents leur étaient appliqués ainsi que deux doses d'azote (simple, de l'ordre de 100 unités, et double).Les conclusions suivantes ont pu être tirées de cet essai :- Dans ces conditions de milieu, la production total. de matière sèche dans l'année varie peu entre les espèces comparées, pas plus qu'entre ces espèces et les espèces fourragères classiques.- L'écotype d'Agrostis tenuis étudié est cependant le plus productif et le plus digestible, les écotypes de Festuca rubra sont intermédiaires et l'écotype de Festuca ovina est inférieur.- Plusieurs écotypes d'une même espèce, Festuca rubra, d'origines géographiques voisines, peuvent avoir des rythmes de production très différents.- La prairie permanente s'est montrée plus longtemps productive que les écotypes prélevés dans cette prairie et cultivés isolément.- En conséquence, les auteurs ne pensent pas qu'il soit justifié d'entreprendre une sélection pour ces espèces de prairie de montagne. Un décalage de la production peut être obtenu dans ces régions par l'emploi de graminées fourragères classiques : fléole pour une fauche tardive, dactyle pour une production plus soutenue, fétuque élevée pour une production plus précoce. 

Mots-clés : | | | | | | | | | | | |
Behaviour in cultivated swards of ecotypes of constituent species of mountain permanent pastures

Several ecotypes of grass species originating from the permanent pastures of the volcanic mountains of the « Massif Central » were grown in their own environment at an altitude of 3.000 ft., from 1971 to 1974. Three different methods of management were applied, as well as two rates of Nitrogen (simple rate, of about 100 units, and double rate).The following conclusions could be drawn :- Under these environ mental conditions, the total yield of dry matter per year varies little between the species under trial, and not more than between these species and the traditional forage species.- The ecotype of Agrostis tenuis under investigation is however the most productive and the most digestible.The Festuca rubra ecotypes are intermediate and the Festuca ovina ecotype is lowest.- Several ecotypes of a single species, Festuca rubra, of neighbouring geographical origin, can have quite different production rythms.- The permanent pasture proved productive during a longer period than the ecotypes sampled in that pasture and grown in isolation.- Consequently, the authors don't think it justified to start the breeding of these mountain grassland species. A time shift in the production can be obtained in these regions by the use of traditional forage grasses : timothy for a late cut, cocksfoot for a more sustained production, tall fescue for an earlier production. 

Télécharger l'article

PDF - 498,09 ko