Numéro #71

15 septembre 1977

Numéro non thématique

Les recherches fourragères, l'enseignement agricole et le développement agricole au Québec

auteur :

A l'occasion d'un voyage d'étude de l'Association Française pour la Production Fourragère organisé par le Ministère de l'Agriculture du Québec, une quarantaine de membres de cette Association ont pu visiter de nombreuses Stations de Recherche Agronomique et fermes expérimentales, l'Université Laval de Québec ainsi que le Ministère fédéral de l'Agriculture et de la Recherche du Canada, à Ottawa.L'auteur dresse un tableau de l'organisation de ces services officiels tant au plan fédéral qu'à celui du Québec, en insistant tout particulièrement sur les aspects relatifs aux productions fourragères et animales. Parmi les plantes fourragères, étudiées, la luzerne occupe une place de choix et sa culture est particulièrement encouragée.La vulgarisation agricole est également entre les mains du Ministère de l'Agriculture, avec un agronome de terrain au service de 300 fermes. La formation continue et l'information des agriculteurs sont également assurées, y compris par un système de questions et réponses téléphonées.La production laitière est particulièrement développée dans le Québec, où 900.000 vaches fournissent 124 % des besoins du pays, alors que la production de viande est très déficitaire. Les services officiels préconisent un meilleur auto-approvisionnement en aliments du bétail, céréales et protéagineux, car ces produits sont actuellement achetés dans les provinces de l'ouest, à des distances pouvant atteindre 4.000 km. 400.000 à 500.000 hectares peuvent être libérés pour être consacrés à ces cultures au Québec, en intensifiant les productions prairiales sur les surfaces restantes. 

Mots-clés : | | | |
Forage research work, agricultural teaching and the agricultural development in Quebec

During a study travel of the French Grassland Society organized by the Ministry of Agriculture of Quebec, about forty members of this society could visit a large number of Aqricultural Research Stations end experimental farms, the Laval University in Quebec, and also the Federal Ministry of Agriculture end Research in Ottawa, Canada.The author describes the organization of these official departments, both at the federal level and at the provincial level of Quebec, and he insists particularly on the aspects bearing on forage production and animal production. Among the forage species studied, Lucerne is of peculiar importance. and its cultivation is specially encouraged.The Aqriculrursl Expension Service depends also on the Ministry of Agriculture, and there is a field advisor for each group of 300 farms. The continuous training and the information of the farmers is also cared for, including by a system of questions and answers over the telephone.The dairy production is particularly developped in the Quebec Province, where 900.000 cows supply 124 % of the country's requirements, while the production of meat is very deficient. The official services advise a better self-supply of livestock feeds, cereals end protein seeds, as these products are presently purchased in the Western Provinces, from places sometimes more than 6.000 miles away. 4 to 500.000 hectares could be made free and devoted to these crops in Quebec, by intensifying herbage production on the remaining area. 

Télécharger l'article

PDF - 926,60 ko