Numéro #68

15 décembre 1976

Numéro non thématique

Réponse positive de la fertilisation phosphatée en sol dioritique du Limousin. Exemple de la fétuque élevée

auteur | co-auteur

Les sols dioritiques du limousin, d'ordinaire bien pourvus en calcium et en magn6sium, sont caractérisés par une insuffisance en phosphore assez générale ; une culture de ray-grass d'Italie avait montré dans une expérimentation récente le rôle important de cet élément. Le présent mémoire expose les résultats obtenus au champ avec une plante à forte exportation, la fétuque élevée variété Manade, soumise à quatre doses de fertilisation phosphatée:0 - 60 - 120 et 180 kg/ha et à une fumure NK uniforme:200 - 200 en 1972 et 350 - 300 en 1973 et 1974.Les résultats au champ confirment ceux du laboratoire: la fertilisation P marque toujours de façon hautement significative en sol dioritique. La production moyenne au cours des trois années qui ont suivi l'installation s'6tablit à 9,2 t/ha M.S. pour les parcelles P = 0 et 12,4 t/ha M.S. pour les parcelles fertilisées en P, quelle que soit la dose appliqu6e. Ces indications constituent une source d'utiles renseignements pour la pratique de la fertilisation phosphatée où une dose de 60 kg/ha suffirait pour atteindre des rendements fourragers corrects, du moins à court terme : mais l'étude de la composition minérale des fourrages et de l'évolution de la fertilité phosphorique du sol montre que la fumure P = 120 kg/ha est mieux adaptée. 

mots-clés : | | | | | |
Positive response of phosphatic fertilization on a dioritic soil in Limousin exemplified by tall fescue

The dioritic soils of Limousin contain usually adequate amounts of calcium and magnesium. but are rather generally short in phosphorus ; an Italian rye-grass crop had recently shown the importance of this element.The present paper deals with the results obtained in the field with a plant which removes large amounts of P. viz. Tell fescue cv. Manade, given 4 levels of phosphate dressings:0 - 60 - 120 - 180 kg/ha together with a constant N K fertilization:200 - 200 in 1972, and 350 - 300 in 1973 and 1974.The field results confirm those from the laboratory ; phosphate dressings always have a highly significant influence in a dioritic soil. The mean yield during the first 3 years after seeding were 9.2 t/hectare DM for the plots without phosphate, and 12.4 t for the plots with phosphate. irrespective of the amount. These data give valuable information for practical fertilization. where amounts of 60 kg/hectare should be enough for satisfactory forage yields, at least in the short run ; the study of the mineral composition of herbage and the evolution of soil fertility show however that 120 kg P dressings are more adequate. 

Télécharger l'article

PDF - 650,52 ko

Association Francophone pour les Prairies et les Fourrages

  • Ce site et les services liés sont susceptibles de déposer des cookies* (ou traceurs) sur votre ordinateur.
    Ils ne sont pas installés par défaut.

    Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Trip Advisor...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos partages de liens. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
    Le refus de ces cookies n'altérera pas la consultation du site actuel, mais vous empêchera de partager le contenu de ce site sur vos réseaux respectifs.

    * un cookie est un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, téléphone, etc.) d’un utilisateur et associé à un domaine web (c’est à dire dans la majorité des cas à l’ensemble des pages d’un même site web). Ce fichier est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine.
  • Rechercher
  • Newsletter
  • Accès réservé
Ce site recours à l'utilisation de cookies (ou traceurs) lors de votre navigation. Votre consentement explicite est nécessaire à leur utilisation. cliquez ici pour en savoir plus
Ce site et les services liés sont susceptibles de déposer des cookies* (ou traceurs) sur votre ordinateur.
Ils ne sont pas installés par défaut.

Les plateformes de diffusion de vidéos en ligne (Youtube, Vimeo, Dailymotion...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos consultations. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas leur consultation sur le site actuel.

Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Trip Advisor...) peuvent déposer des cookies destinés au suivi statistique et marketing de vos partages de liens. Reportez-vous à leurs politiques de confidentialités respectives pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas la consultation du site actuel, mais vous empêchera de partager le contenu de ce site sur vos réseaux respectifs.

Ce site fait l'objet de mesure d'audience via la plateforme Google Analytics. Reportez-vous à la politique de confidentialité de Google Analytics pour en savoir plus.
Le refus de ces cookies n'altérera pas votre expérience utilisateur sur le site actuel.

* un cookie est un petit fichier stocké par un serveur dans le terminal (ordinateur, téléphone, etc.) d’un utilisateur et associé à un domaine web (c’est à dire dans la majorité des cas à l’ensemble des pages d’un même site web). Ce fichier est automatiquement renvoyé lors de contacts ultérieurs avec le même domaine.