Numéro #68

15 décembre 1976

Numéro non thématique

Etude de techniques d'exploitation appliquées au Bromus catharticus (variété Delta), destiné à la pâture

auteur :

Le but de cette expérimentation était de vérifier si une exploitation précoce (déprimage) ne portait pas préjudice à la production ultérieure de Bromus catharticus (variété Delta) et si un rythme d'exploitation accéléré ne pénalisait pas le rendement annuel. L'objectif était également de connaître la réaction de ce brome à des niveaux de fumure azotée différents.Ont été comparés:- deux dates de première exploitation: déprimage (fin mars·début avril) et début montaison (stade 10 cm):- trois rythmes d'exploitation: trois, quatre, .cinq semaines:- deux doses d'azote à chaque épandage: 45 et 90 unités.Les interactions entre les différents traitements sont peu ou pas significatives.En ce qui concerne l'effet de la fumure azotée, il est à noter qu'à la dose de 45 unités et quelle que soit la technique d'exploitation (date de première coupe ou rythme), les rendements sont loin d'être proportionnels aux doses annuelles d'azote apportées : 270 à 450 unités en 1974, 225 à 360 en 1975.On peut faire la même observation pour la dose 90 unités, pour laquelle l'apport annuel d'azote varie de 540 à 900 en 1974 et de 450 à 720 en 1975.Si l'on considère les deux années d'expérimentation, le meilleur rendement a été obtenu sans déprimage au rythme cinq semaines à la dose 90 unités (soit 540 N en 1974, 450 N en 1975).Toutefois, il est intéressant de souligner que ce brome supporte sans inconvénient un déprimage, ce qui permet un meilleur étalement de la production au printemps.On peut observer en outre une certaine souplesse de Delta quant à sa réaction aux rythmes d'exploitation auxquels il est soumis.Lorsque la nécessité se présente, un temps de re.pos de trois semaines ne devrait pas avoir d'incidence sur sa repousse ultérieure, dans la mesure où il est correctement alimenté en azote. 

Mots-clés : | | | |
A study of management techniques for Bromus catharticus (cv. Delta) grown for grazing

The aim of this experimental work was to investigate whether an early cut of Bromus catharticus cv. Delta would not entail a decrease of productivity later in the year and whether a management with frequent cuts would not be at the expense of the total yearly yield. It was also intended to ascertain the response of this plant to various levels of nitrogenous fertilization.The following comparisons were drawn :- 2 dates of first cuts: before on start of shooting (end March. beginning April), and at the apex height of 10 cm ;- 3 cutting intervals: 3, 4 and 5 weeks ;- 2 nitrogen levels at each dressing : 45 and 90 units.There were no or hardly any interactions between the various treatments.As far as the effect of nitrogen goes, it should be noted that at the 45 units level - whatever the cutting schedule treatment – the yield are far less than proportional to the total yearly amounts of N : 270 to 450 units in 1974, 225 to 360 in 1975.The same can be said of the 90 units level, where the total yearly amounts of N vary from 540 to 900 in 1974 and from 450 to 720 in 1975.Over the two experimental years, the best yield was obtained without early cut, at 5 week intervals between cuts and the 90 units of N level (i.e. 540 N in 1974,450 N in 1975).It should however be noted that this brome can stand an early cut without any drawback, which brings about a better levelling of the Spring production.The variety Delta is moreover rather flexible towards the different cutting treatments. If the necessity arises, a rest period of three weeks should have no influence on further growth, provided there is enough N available. 

Télécharger l'article

PDF - 353,41 ko