Numéro #68

15 décembre 1976

Numéro non thématique

Intérêt et limites des hybrides sorgho x sudan-grass du type SX11 pour l'alimentation des bovins aux Antilles

auteur :

Observés et expérimentés depuis 1969-1970, les hybrides sorgho X sudan-grass (type Sudax SX.II) apparaissent comme une source de fourrage particulièrement prometteuse pour les Antilles françaises.Les rendements constatés se situent aux environs de 20 t/ha de M.S. (tableau 1) ; les teneurs relatives en M.S. sont assez faibles, influencées par le stade de récolte (tableau Il). La valeur fourragère reste stable jusqu'au stade épiaison ; au delà, elle décroît rapidement (tableau III), évolution liée à une modification profonde de la composition morphologique (tableau IV). Cette constatation semble valable non seulement pour le premier cycle mais également pour les suivants (tableau V).La comparaison de deux stades de récolte, jeune (H.d.l. 45-50 cm) et plus âgé (H.d.l. 90-100 cm) montre que l'amélioration de la valeur fourragère observée dans le premier cas ne compense pas "augmentation de rendement possible avec une récolte plus tardive (tableau VI).Comparé avec le Pangola (tableau VII) ainsi qu'avec d'autres fourrages (tableau VIII), l'hybride sorgho X sudan-grass SX.II se classe comme le plus productif. Toutefois, il ne faut pas en sous-estimer les contraintes: nécessité de ressemer tous les ans, récolte pour distribution à l'auge ou ensilage avant même le stade épiaison, sensibilité à certains parasites (pyrales, nématodes) et maladies (rouille rouge, helminthosporiose). 

Mots-clés : | | | | | | | | |
Interest and limits of sorgho x sudan-grass hybrids of the sudan SX.11 type for ruminant feeding in the Antilles

The sorghum X sudan-grass hybrids (type Sudan SX.II) have been under observation and trials since 1969-1970 and appear as a particularly promising source of forage for the French Antilles.The yields are around 20 tons/hectare of DM (table 1) with rather low relative DM contents, which lire under the influence of the cutting stage (table Il). The forage value remains level until the heading stage, and then decreases rapidly (table III), an evolution which is linked to a deep modification of the plant morphology (table IV). This seems to be the case not only for the first growth cycle, but also for the later ones (table V).
The comparison of two cuttings stages : early (45-50 cm height) and late (90-100 cm) shows that the qualitative improvement brought about in the first case does not compensate the yield increase that could be obtained in the second (table VI).Compared to Pangolagrass [teble VII) and other herbage plants (table VIII), the sorghum X sudangrass SX.II hybrid appears as the most productive species. There Me however some difficulties such as the necessity of resowing every year, cuts for zero-grazing or silage to be made before the heading stage, sensitivity to certain animal pests (Ostrinia, nematodes) and fungi (red rust, helminthosporium). 

Télécharger l'article

PDF - 420,35 ko