Numéro #63

15 septembre 1975

Numéro non thématique

Intensification fourragère au Pays d'Auge. Incidence de la fertilisation azotée sur la production de matière sèche de trois variétés de fétuque élevée

auteur :

Un essai doses d'azote sur trois variétés de fétuque élevée (Manade, S.170, Ludion) a été réalisé au Lycée Agricole du Robillard (Calvados) pendant quatre années consécutives (de 1969 à 1971).Les apports d'azote ont été réalisés systématiquement après chaque coupe (exploitation rythme pâture) à  raison de 30, 60, 90, 120, 150 unités d'azote par hectare. Les doses annuelles ont donc varié de 150 à 900 unités d'azote par hectare. La production de matière sèche a augmenté avec les doses d'azote apportées. Les trois variétés n'ont pas la même réaction aux différents traitements.Les rendements de la variété S.170 ont atteint un plafond dès la dose de 60 unités après chaque coupe. D'une façon générale, les productions les plus élevées ont été obtenues dès la première année de l'essai.Une fertilisation azotée de 60 à 90 unités par hectare apportée après chaque coupe a permis cependant d'obtenir une production régulière d'au moins 16 tonnes de matière sèche pendant quatre ans. L'emploi de 90 unités en fin de printemps a amélioré valablement la production d'été. 

Mots-clés : | | | | |
Intensifaction of forage production in the ''Pays d'Auge'' region : influence of nitrogen dressings on the dry matter production of three tall fescue varieties

A nitrogen dressing trial on three varieties of Tall fescue (Manada, S.170, Ludion) was set up at the Agricultural School at Le Robillard (Calvados) and continued for four consecutive years.The nitrogen dressings were made systematically after each cut (simulated grazing) at rates of 30, 60, 90, 120, 150 units of nitrogen per hectare. The yearly amounts given varied thus from 150 to 900 units of nitrogen per hectare. The dry matter production increased with the amounts of nitrogen given.The three varieties did not react in the same way to the various treatments. The top yields attained by the variety S. 170 were reached at the rate of 60 units after each cut. Generally speaking, the largest yields were obtained in the first year of the trial.A dressing of 60 to 90 units of nitrogen per hectare after each cut ensured a regular production of  at least 16 tons of dry matter during four veers, The use of 90 units at the end of Spring improved Summer production in a real way. 

Télécharger l'article

PDF - 659,09 ko