Numéro #52

15 décembre 1972

Numéro non thématique

Aspects techniques de la déshydratation des fourrages à basse température et du conditionnement dans une presse à piston

auteur :

L'acquisition de différents matériels séchoir à basse température, presses à piston et à filières, a permis à la Station d'Amélioration des Plantes Fourragères, 86 - Lusignan, d'étudier quelques aspects techniques du séchage et du conditionnement des fourrages (ray-grass d'Italie, dactyle, fétuque élevée, luzerne, trèfle violet, sorgho, maïs plante entière).- Pour le séchage, des différents contrôles et enregistrements réalisés, il ressort que :- le débit du séchoir est très variable (170 à 500 kg de produit sec à l'heure) et dépend essentiellement de la teneur en matière sèche du produit initial,- la consommation spécifique de fuel en g/kg de produit sec a varié de 600 g à 150 g quand la teneur en matière sèche du fourrage vert passe de 13à 32 % d'où l'intérêt du préfanage ou des fourrages sur pied riches en matière sèche.- Pour le conditionnement le débit de la presse à piston est très variable et dépend de la nature du fourrage soit en ordre décroissant : maïs, luzerne, trèfle violet, ray-grass d'Italie, fétuque, dactyle. Ce classement est sensiblement le même pour la presse à filière.
- Le qualité physique des agglomérés.La friabilité des fourrages comprimés est plus grande que pour les fourrages compactés, les légumineuses ont une meilleure cohésion que les graminées.La dureté des agglomérés varie en sens inverse de la friabilité.La granulométrie est un critère important sur le plan nutritionnel. L'agglomération entraine une réduction variable de la taille des particules selon le type de presse utilisé, la famille botanique et la teneur en matière sèche du produit sec. Le presse à piston broie significativement moins l'ensemble des fourrages que la presse à filière. Les légumineuses sont moins sensibles à l'action de la presse à filière que les graminées. 

Mots-clés : | | | | |
Technical aspects of forage drying at low temperature and of processing with a piston press

After having acquired various machinery, such as a low temperature drier, piston presses and die presses, it has been possible for the Forage Plant Breeding Station at (86) - Lusignan to investigate certain technical aspects of forage drying and processing (on : Italian Ryegrass, Cocksfoot, Tall Fescue, Lucerne, Red Claver, Sorghum, whole plants of Maize).As far as drying is concerned, the various controls and records show that :- the working rate of the drier varies much (from 170 to 500 kg dry produce per hour) depending mainly on the initial Dry Matter content ;- the specific consumption of fuel varied from 600 g to 150 g per kg dry produce when the Dry Matter content of fresh forage increased from 13 % to 32 %, whence the importance of pre-wilting and of having fresh grass with a high D.M. content.As for the processing, the rate of the piston press varies much with the kind of forage, i. e. in decreasing order : Maize, Lucerne, Red Claver. Italian Ryegrass, Fescue. Cocksfoot. This order is practically the same for the die press.- Physical qualifies of the pellets: Waffled forages are more brittle than uncrushed pressed forages, and the cohesion of Legumes is greater than that of Grasses.- The hardness of the pellets grows as their brittleness decreases.Particle size is important for the nutritive value.It is reduced to a greater or lesser extent by pelleting, depending on the type of press, the botanical family, and the Dry Matter content of the end product. The crushing by a piston press is significantly weaker than that by a die press, for all forages. Legumes are less sensitive than Grasses to the action of die presses. 

Télécharger l'article

PDF - 485,50 ko