Numéro #48

15 décembre 1971

Numéro non thématique

Quelques indications sur l'intérêt fourrager des sorghos et leur amélioration en vue de leur production en France

auteur :

En divers lieux de France, de nombreuses variétés de sorghos ont fait l'objet, de la part de l'I.N.R.A. ou autres organismes, d'expérimentations répétées dont les résultats ont montré leur grand intérêt pour l'alimentation en fourrages du bétail dans notre pays.D'une façon générale, par comparaison avec le mais, les sorghos fourragers demandent plus de chaleur mais moins d'eau. De plus, avec la réalisation d'un seul semis vers le milieu de mai et en utilisant les hybrides sorgho X sudan ou les sudan-grass, il est possible de procurer au bétail une alimentation en vert continue depuis la fin de juin jusqu'à la fin d'octobre, avant les premières gelées. Les rendements par hectare oscillent entre 5·6 tonnes de matière sèche (en sec et sans azote) et 20 et 25 tonnes (en exploitation ensilage avec irrigation d'appoint et 120 unités d'azote).Les travaux de sélection entrepris ces dernières années en France sont axés principalement sur les hybrides sorgho X sudan et sudan X sudan en vue d'obtenir des hybrides :1) susceptibles d'être semés plus tôt et de mieux situer la partie la plus active de leur croissance pendant la période la plus chaude de l'été,2) présentant un départ plus rapide en végétation et aptes à maintenir leur rapidité de développement sans fléchissement ultérieur,3) produisant le maximum de matière sèche tout en consommant le minimum d'eau.Les résultats déjà obtenus par les établissements privés français et l'I.N.RA sont des plus encourageants. 

Mots-clés : |
Some indications of the forage value of sorghums and their breeding for use in France

In various locations in France, repeated trials have been set up by the National Agricultural Research Institute (I.N.R.A.) and by other bodies on numerous sorghum varieties, and the results have shown that there was a considerable interest for them for the feeding of stock in this country.Generally speaking, forage sorghum, as compared to maize, requires more heat, but less water. Moreover with one sowing at mid-May and by using sorghum X sudan grass hybrids or sudan grass, it is possible to provide stock with a continuous green feed from the end of June till the end of October, before the first frosts set in. Yields per hectare vary between 5-6 tons of dry matter (dry cultivation, no nitrogen) and 20-25 tons (crops cut for silage with complementary irrigation, 120 kg N/hectare).The breeding work started these last few years in France bore mainly on sorghum X sudan gross and sudan gross X sudan grass hybrids, with the following aims :1) the hybrids should admit an earlier sowing date and have their most active period of growth during the hottest port of Summer,2) they should have a fast vegetative growth start and should be able to maintain their speed of development without any later slowdown,3) they should yield a maximum amount of dry matter, while consuming the minimum water.
The results so far obtained by private French breeders and by I.N.R.A. are most encouraging. 

Télécharger l'article

PDF - 269,05 ko