Numéro #43

15 septembre 1970

Numéro non thématique

Observations sur la teneur en azote nitrique de quelques fourrages

auteur :

Le seuil de toxicité de l'azote nitrique dans les fourrages a été très discuté. Après une importante mise au point bibliographique de LARVOR, il semble qu'il puisse être fixé à 0,4 % de la matière sèche (le fourrage est toxique entre 0,5 et 0,6 % et  la dose létale 50 serait à 0,75 %).Des essais menés de 1967 a 1969 sur le Domaine Expérimental du Vieux-Pin ont montré que :- sur les prairies permanentes pâturées, une dose annuelle de 320 unités d'azote n'est jamais dangereuse. La composition floristique de la prairie ne semble pas influencer la teneur du fourrage en azote nitrique ;- la fétuque élevée semble emmagasiner plus d'azote nitrique que la fléole, la houlque laineuse occupant une position intermédiaire. Le ray-grass d'Italie alternatif dépasse toujours le seuil de toxicité à partir de la deuxième coupe avec 320 unités d'azote par an ;- en 1967 et 1968, la concentration en azote nitrique a augmenté de la première à la dernière coupe dans tous les essais tandis que, en 1969, la concentration a été maximale en mai-juin. Une explication satisfaisante du phénomène n'a pu être trouvée ;- les semis de l'année sont toujours très riches en azote nitrique en septembre-octobre. 

Mots-clés : | | | | | | | | |
Observations on the nitrate content of some forages

The toxicity level of nitrates in forages has been much discussed. Following the important bibliographical work of LARVOR, it can apparently be set at 0,4 % of D.M. (the forage is toxic at between 0.5 and 0.6 % and the lethal dose 50 seems to be at 0.75%).Experiments conducted from 1967 to 1969 in the Vieux-Pin Experimental Estate showed that :- on permanent postures, on annual dressing of 320 units N is never dangerous. The botanical composition of the pasture does not seem to influence the nitrate content of the forage ;- as concerns cultivated local ecotypes, tall fescue seems to accumulate more nitrate thon timothy, Yorkshire fog being intermediate. In annual Italian ryegrass the concentration is always beyond the toxicity level from the 2nd cut onwards, when 320 units N have been applied ;
- in 1967 end 1968, the nitrate contents increased from the first to the lest cuts in all experiments, while in 1969 the content was highest in May-June. It has not been possible to explain this satisfactorily ;- plants from the year's sowings are always rich in nitrate in September-October. 

Télécharger l'article

PDF - 456,79 ko