Numéro #37

15 septembre 1969

Numéro non thématique

Productivité des prairies temporaires de graminées pluri-annuelles

auteur : | co-auteur :

Grâce aux résultats accumulés à La Minière (Yvelines), l'auteur tente de dégager des conclusions semblables à  celles des essais conduits per M. BILLOT dans l'Ain.Il s'agit de voir, avec diverses associations fourragères, combien on peut affourager de bovins par hectare et pendant combien de temps, aussi régulièrement que possible.On compare les résultats à La Minière en 1968 (année pluvieuse) et 1962 (année sèche). En 1962 on compare les résultats de l'Ain et de la Région Parisienne.Avec l'irrigation, en 1962 et 1968,  à ETP·P = 15 mm, la réponse d'un Ray-grass anglais a été beaucoup plus importante que celle d'une Fétuque S. 170, celle-ci étant plus résistant en année sèche.En année sèche, deux structures (Ray-grass d'Italie Tiara, Fétuque des prés Séquana, Fétuque élevée S. 170, à La Minière et Fétuque élevée Manade, Dactyles Floréal et Prairial, Fléole Pécora, dans l'Ain), ont permis d'affourager toute l'année 2 U.G.B./ha mais avec un déficit sur pied pendant trois semaines à La Minière et pendant trois mois dans l'Ain.A La Minière, l'étude des résultats a permis de dégager trois types de structures permettant d'alimenter 2 U.G.B/ha avec un maximum de régularité en année sèche. La structure la plus intéressante semble être :- Ray-grass d'Italie Tiara          1/3- Fétuque des prés Séquana     1/3- Fétuque élevée S.I70             1/3 

Mots-clés : | | | | | | | |
Productivity of leys with perennial grasses - Effect of water and of type of ley combination

Thanks to the results accumulated at La Minière (Yvelines), the authors try to draw conclusions similar to those of the experiments of M. BILLOT in the Ain department.The aim is to determine, with various forage associations, how many cattle can be fed per hectare, and how long, as regularly as possible.The results from La Minière are compared for a wet year (1968) and for a dry year (1962). The 1962 results are compared from Ain and from the Paris region.The response to irrigation, in 1962 and 1968, at a difference of 15 mm between Potential Evapotranspiration and Rainfull, was much greater from Perennial Ryegrass than from S.170 Tall Fescue, the latter being more resistant in a dry year.
In a dry year, two lay combinations made it possible to feed 2 Cow-Equivalents per hectare the whole year through (Tiara Italian Ryegrass, Séquana Meadow Fescue, S.170 Tall Fescue at La Minière, and Manade Tall Fescue, Floréa) and Prairial Cocksfoot, Pécora Timothy, in Ain), but there was a shortage on the fields during 3 weeks at La Minière and during 3 months in Ain.At La Minière, the study of results showed that 3 types of combinations made it possible to feed 2 Cow-Equivalents per hectare in a dry year with maximum  regularity. The most interesting one seems to be the following :- Tiara Italian Ryegrass         1/3- Séquana Meadow Fescue     1/3- S.170 Tall Fescue               1/3 

Télécharger l'article

PDF - 376,37 ko