Numéro #28

15 décembre 1966

Numéro non thématique

Notes sur la 7e réunion scientifique de la Société espagnole pour l'Etude des Pâtures

auteur :

La Société Espagnole pour l'étude des Pâtures (S.E.E.P.) a tenu sa septième réunion scientifique à Badajoz (Espagne) et à Elvas (Portugal).L'objectif de cette réunion était de faire le point sur les travaux réalisés pour améliorer la production agricole de cette région de l'Estramadure, caractérisée par l'association herbe/chêne vert. (Dehesa). En ESPAGNE, la prairie actuelle tend à être remplacée par la culture d'herbe (Trèfle souterrain associé ou non au Phalaris) qui entre dans un assolement de cinq ans (céréale, prairie, jachère cultivée).Dans les zones irriguées du PORTUGAL, où l'horticulture et l'arboriculture se développent, un tiers des surfaces va être consacré aux cultures fourragères qui doivent apporter une solution au problème important de l'intensification de productions animales, et résoudre les problèmes de fertilité et de structure des sols.
Parmi les espèces étudiées àla Station d'Amélioration des Plantes d'Elvas, le mélange Luzerne-Dactyle-Brome vient en tête avec une production annuelle qui dépasse 27 tonnes de matière sèche à l'hectare. La Luzerne, le Dactyle et la Fétuque élevée semblent être les espèces les mieux adaptées à la région. Comparées aux espèces annuelles, ces plantes pérennes assurent de meilleurs rendements, une meilleure conservation de la matière organique et réduisent le coût des façons culturales qui sont naturellement moins nombreuses.Par ailleurs, des travaux d'amélioration de la production animale sont entrepris sur moutons (accroissement des indices de fertilité et de consommation) et sur bovins (orientation vers les races à production mixte, diminution de l'abattage des veaux, recours au croisement industriel). 

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | |
Notes on the 7th meeting of the Spanish Scientific Society for Research on Pastures (S.E.E.P.)

The members of the Spanish Scientific Society for the Research on Pastures (S.E.E.P.) held their 7th meeting et Badajoz (Spain) and at Elvas (Portugal).The aim of the meeting was to make the point on the research work that had been done to improve the agricultural production of the region of Estremedure which is caracterized by the association grass/green Oak (Dehesa). There is e tendency in SPAIN to substitute the old grassland by lay farming (subterranian clover with or without Phalaris) which are included in a five years rotation (cereals, grassland, cultivated fellow).In PORTUGAL, where the horticulture And arboriculture are spreading, one third of the irrigated lands will be put under grassland production ; this should help to bring a solution to the problem concerning the intensification of the animal productions, the fertility, of the soils and their structure.
Among the plants that have been examined at the research station of Elvas, the mixture : Lucerne-Cocksfoot-Brome come first, with an annual production outpassing 27 tons/he of dry matter. Lucerne, Cocksfoot and Tall Fescue seem to be the best adapted species for that region. Comparatively to the annual, perennial species give the highest yields, preserve the organic matter content of the soils and reduce the cost of tillering as well as the number of cultivations.Besides, research work has been done for the improvement of the animal production, on sheep (increase of the fertility and better intake indexes) and on cattle (orientation towards the creation of mixed breeds giving a double purpose production : milk and meat : reduction of veal slaughtering and resorting to the use of crossbred cattle). 

Télécharger l'article

PDF - 719,01 ko