Numéro #25

15 mars 1966

Numéro non thématique

Peut-on modifier sans danger l'alimentation des ruminants ?

auteur :

La simplification de l'alimentation des poly- gastriques à l'aide d'aliments concentrés à base de graines et de tourteaux telle qu'elle est pratiquée aux Etats-Unis et les conséquences qu'elle entraine ont fait l'objet de rapports présentés lors de la 57e réunion annuelle de la Société Américaine des Sciences Animales.Les résultats présentés dans ce rapport sont les suivants :Il est peu opportun de supprimer la symbiose «Ruminants-Flore du Rumen ».L'alimentation des ruminants exclusivement à partir de rations concentrées entraine, en effet, des accidents de :- Météorisation ;- Lésion du foie, dont la fréquence varie avec les céréales entrant dans la ration et qui peut être limitée en utilisant des antibiotiques.
- Calculs rénaux, dont la fréquence est en relation avec la composition et la présentation de la ration. L'origine de cet accident se trouve dans la nature des sels minéraux utilisés.- Lésions épithéliales du rumen dues aux éléments grossiers de la ration.L'introduction de fourrages classiques dans les rations permet de diminuer les inconvénients mais encore faut-il que les rations soient bien transformées par les animaux consommateurs.En conclusion, si l'usage d'une alimentation concentrée exclusive pour de jeunes animaux destinés à la boucherie semble un peu prématuré, il n'est pas recommandable pour des animaux d'élevage ou des reproducteurs. 

Is it possible to modify the feeding of ruminants ?

The simplified feeding of ruminants by means of concentrates based on grain, and of cokes, as it is practised in the U.-S., and the consequences it brings about were the theme of different papers read at the 15th. annual meeting of the American Society of Animal Sciences.The following results were given :It is hardly advisable to suppress the symbiosis between the ruminant and the flora of its rumen.The exclusive feeding of ruminants on concentrates leads to such accidents as :- Bloat,- Liver injuries, with a frequency varying according to the cereals of the diet, they may be limited by means of antibiotics.
- Stones in the kidneys, with a frequency depending on the composition and presentation of the diet. The source of this trouble lies in the nature of the mineral salts utilized.- Injuries of the rumen epithelium, due to the rougher elements in the diet.The adjunction of traditional forage to the diet lessens these difficulties, all the same the feed must be efficiently transformed by the animal consuming it.In conclusion the exclusive use of concentrates to feed young animals reared for meat seems to be a bit untimely, for stock-breeding and the raising of sires and dams, it is not to be recommended. 

Télécharger l'article

PDF - 481,25 ko