Numéro #19

15 septembre 1965

Numéro non thématique

Essai de fumure sur un mélange fourrager luzerne-dactyle irrigué

auteur :

L'essai, implanté en 1969 au domaine de La Valette sur sol argilo-calcaire très homogène, a duré trois ans. Un mélange Luzerne du Puits-Dactyle Floréal, déjà établi avec une fumure de fond uniforme (30-120-120) fut stabilisé. L'essai portait sur :- le remplacement de l'apport d'azote par une fumure NPK ;- la comparaison d'engrais solides en couverture avant aspersion et des mêmes engrais dissous dans l'eau d'irrigation.Chacune des treize coupes fut effectuée eu début de le floraison de la Luzerne.Une interaction fumure X mode d'apport n'ayant été constatée que sur une coupe, le rendement global n'a pas été influencé par le mode d'apport.Les rendements en matière sèche des parcelles NPK ont été, pour les trois années, supérieurs à ceux des parcelles N. Le gain total de 6 % représentait 2.500 kg de M.S. Chaque année, la première coupe représentait 40 à 50 % de la production, avec prédominance du Dactyle. Le comportement de ce mélange laisse supposer que la fumure gagnerait à être répartie d'une façon moins systématique.Les différences observées dans la valeur alimentaire des fourrages sont à rapporter essentiellement à la date de récolte, et non aux fumures et à leur mode d'apport. La date de récolte choisie (floraison de la Luzerne) parait être trop tardive, car elle correspond à un stade de développement trop avancé du Dactyle.Si le mode d'apport n'a pas influencé la composition minérale des fourrages, on a constaté cependant une augmentation nette des teneurs en P et K, due à la fumure complète, et une amélioration du rapport Ca/P.Les prélèvements en P2O5 ont été faibles. Les quantités de potasse et d'azote exportées par le mélange ont été bien supérieures aux apports par la fumure. L'importance des exportations en K par la première coupe suggère qu'il pourrait y avoir intérêt à accentuer la fumure potassique au début de la période chaude.les teneurs en P2O5 assimilable du sol des parcelles NPK ont eu tendance à augmenter. Le bilan des réserves en K2O a été négatif même dans les parcelles NPK. La baisse du K2O échangeable tout le profil pourrait traduire un entraînement en profondeur par les eaux d'irrigation. 

Fertilizing experiment on an irrigated lucerne-cocksfoot forage mixture

The experiment was laid down in 1959, in the La Valette estate, on a very homogeneous limy clay soil and lasted three years. The material was a mixture of "du Puits" Lucerne and "Floreal" Cocksfoot, planted with a uniform dressing of 30-120-120 fertilizer. The experiment was designed to study :- the replacement of nitrogen dressing by a NPK dressing ;- the comparison between top dressing of solid fertilizers before watering and dressing of the same fertilizers dissolved in irrigation water.Each of the thirteen cuts took place at the beginning of flowering of lucerne.As a fertilizer X mode of application inter· action was noted only for one cut, the total yield was not influenced by mode of application.The dry matter yields of the NPK plots were greater than those of the N plots, for ail three years. The total gain of 6 % represented 2500kg (5.500 lb) dry matter. Each year, the first cut amounted to 40-50 % of the production with cocksfoot dominant. The behaviour of this mixture leads to think that a less systematic distribution of fertilizer during the year would be preferable.
The observed differences in the nutritive value of forage are to be ascribed mainly to the date of cutting, not to the dressing or to the mode of application. The date of cutting seems to have been too late (flowering of lucerne) as it corresponded to too advanced a developmental stage of cocksfoot.The mode of application had no effect on mineral composition of forage but an increase in amounts of P and K, due to the complete dressing, was observed, as well as a bettering of the CA/P ratio.Uptake of P2O5 was small. The amounts of potash and nitrogen exported by the crop were largely superior to the dressings. The magnitude of the K exportation in the 1st cut suggests a possible interest in increasing the potash manuring at the beginning of the hot season.The amount of available P2O5 in the soil of the NPK plots tended to increase. The balance sheet of the K20 reserves was negative, even in the NPK plots. The decrease of exchangeable K2O in the whole profile may be the consequence of leaching by irrigation water. 

Télécharger l'article

PDF - 390,51 ko