Numéro #150

15 juin 1997

Numéro non thématique

Place du maïs et de la prairie dans les systèmes fourragers laitiers. III-Incidence sur l'environnement

auteur : | co-auteurs :

Les systèmes fourragers intensifs, basés sur le maïs, présentent des risques pour l'environnement même si le maïs ensilage a des atouts. L'analyse de l'impact environnemental des systèmes laitiers doit intégrer l'ensemble des problèmes (N, P, produits phytosanitaires, paysage) aux différents niveaux (de la parcelle au système fourrager puis au bassin versant). Les atouts du maïs ensilage (réduction des rejets azotés par vache, bilan alimentaire équilibré, production d'azote maîtrisable à l'étable) sont contrebalancés par la présence de sols nus en hiver, propice aux pertes de nitrate, à l'érosion et au ruissellement entraînant phosphore et produits phytosanitaires vers le réseau hydrographique. Les pertes en nitrate peuvent être importantes, comme sous les prairies pâturées intensives. Il est possible de les réduire (par une meilleure gestion de la fertilisation et par une culture intermédiaire). Les résultats obtenus par modélisation, expérimentation sur des systèmes complets, observation en exploitations sont présentés de façon synthétique en vue de l'évaluation globale de l'incidence du maïs et de la prairie sur l'environnement.

Mots-clés : | | | | | | | | | |
Place of maize and of pastures in dairy forage systems. III- Effects on the environnement

Intensive forage systems based on maize do offer hazards towards the environment. All the same, there remain a number of assets in favour of maize silage : decreased nitrogen outputs by the animals, steady mineral balance in the diet, controllable nitrogen production indoors. The main difficulty with silage maize is however the existence of bare soils during winter ; this is conducive to nitrate leaching, possibly amplified by manure application and sward ploughing. Nitrate losses under maize can be high, but may be reduced by controlled fertilization, better management of farm manure, and by a cover-crop. Losses under maize are higher than those measured under mown swards, but probably equivalent to those found under intensively grazed swards. Moreover the weak covering of the soil by maize increases the risks of erosion and run-off, carrying thereby phosphates and herbicides to surface waters. The final assessment of the respective effects of maize and of pastures on the environment should then be made at the level of the forage system. Studies are being carried out by modelling, by experimentation on complete fodder systems, and by on-farms observations.

Télécharger l'article

PDF - 2,76 Mo