Numéro #149

15 mars 1997

Numéro non thématique

Le pâturage du cheval : questions techniques posées par les pratiques d'éleveurs

auteur :

Le cheval est-il vraiment un herbivore ? Qu'en est-il de sa capacité à pâturer les herbages plutôt que d'être nourri avec une ration de foin et d'avoine ? Crée-t-il des problèmes particuliers dans l'utilisation des surfaces en herbe ? Ce travail s'efforce de cerner les questions des éleveurs de chevaux, dans ce domaine où l'appui technique est encore peu développé.
L'étude sur l'utilisation de l'herbe par le cheval a été menée à partir de 30 enquêtes semi-directives (en exploitations agricoles) dont le but était l'analyse stratégique du fonctionnement des systèmes d'alimentation. Les pratiques de ces éleveurs ont pu être classées en trois grands types, selon la valeur du produit équin (élevée, moyenne ou faible). Entre ces trois types d'élevage, la variabilité de la conduite des animaux (objectifs de production, objectifs d'état des animaux, etc.) est importante et surtout celle de l'utilisation des surfaces en herbe (fonctions des différentes surfaces, nature des ressources prélevées, etc.). Lorsque les chevaux ont une valeur élevée, l'herbe a peu d'importance dans la ration ; la distribution de foin ou de concentré constituent des sécurités face aux aléas climatiques. Dans le cas de chevaux de faible valeur, les éleveurs optimisent l'utilisation des surfaces pâturées, qui sont même intégrées dans les pratiques de sécurisation.

Mots-clés : | | | | | | | |
Grazing by horses : from farm practices to technical questions

The Institut de l'Elevage carries out applied and developmental research on grazing by horses. Thirty exploratory farm surveys were conducted in an inquiry on the utilization of grass on horse farms. The idea was to explain the working of the feeding systems practised by analysing the feeding strategies. These result in an adjustment between animal rearing techniques (breeding, feeding, etc.) and grazing management. Our sampling of farms was not made randomly, nor had it any representative purpose. The results are therefore not to be considered as references, but should be an incitement to raise specific questions for further research. According to the survey, farm practices fall into three classes, depending on the commercial value of the end product (meat, foals, yearlings, broken young horses, riding hours, etc.). An important result is that among these classes, and also within each class, horse feeding management and, even more significantly, grazing management practices vary considerably. The more expensive the horse, the less important is grass in its diet ; the lower the horse's value, the greater is the necessity for the farmer to build up a consistent grazing sequence and to adjust forage securities in order to face up to climatic hazards. Securities are obtained by including regulating practices during the main seasons (especially throughout spring) and in tide-over seasons between two seasons (e. g. between spring and summer, or summer and autumn). This study is a contribution to the selection of technical references for development and the programme will be further implemented and followed through technical monitoring on farms in order to confirm our results and build up references usable by farmers.

Télécharger l'article

PDF - 2,21 Mo