Numéro #146

15 juin 1996

Numéro non thématique

Valorisation des ressources génétiques chez le ray-grass anglais

auteur : | co-auteurs :

L'amélioration génétique des graminées est relativement récente. Les formes "cultivées" ne sont pas encore très différenciées des formes "sauvages" et, réciproquement, ces dernières constituent un réservoir de variabilité génétique de toute première importance. Après la collecte française et l'évaluation réalisées dans un premier temps, la phase de sélection laisse entrevoir des progrès génétiques sensibles.
A partir de populations sources créées par polycross dans des classes de populations naturelles préalablement évaluées par des caractères agronomiques, on cherche à améliorer simultanément un ensemble de caractères portant sur la productivité et la tolérance aux stress, ainsi que la stabilité ou adaptation générale. Pour cela, un schéma de sélection récurrente multilocale est mis en place. La sélection est faite par étapes, d'abord sur les caractères mesurés en parcelles denses, puis sur les observations de plantes isolées, à l'aide des outils les plus modernes de la génétique quantitative. Les calculs théoriques laissent espérer une réponse à la sélection variant de 5% à 60% selon les caractères. La valeur potentielle du matériel génétique et la pertinence des méthodes proposées doivent toutefois être confirmées par une expérience réelle de sélection.

Mots-clés : | |
Utilization of the genetic resources of perennial ryegrass

A multi-site, multi-trait recurrent selection programme was set up to improve perennial ryegrass for dry matter yield, tolerance to a range of stresses and broad adaptation. This programme was implemented on broad-based populations created by polycrossing several natural populations from a cluster. The first step is based on traits measured on sward plots, the second takes into account observations from spaced plants. The most recent tools of quantitative genetics are being used. Theoretical computations show the expected response to this selection to range from 5 to 60% according to the trait considered. The potential value of the breeding material and the suitability of the proposed methods need to be confirmed by actual selection experiments.

Télécharger l'article

PDF - 2,79 Mo