Numéro #138

15 juin 1994

Numéro non thématique

Note sur l'effet du rythme d'exploitation de diverses graminées prairiales dans les zones de contreforts en Bulgarie

auteur :

Un essai réalisé dans la région de Troyan a comparé durant 3 années la production et l'évolution de la végétation de 15 prairies temporaires de graminées (dactyles, bromes, fétuques élevées, ray-grass anglais, Arrhenaterum elatius, Agropyron, Phalaris bulbosa et Elymus junceus), exploitées soit en régime fauche, soit à une fréquence simulant le régime pâture.
La meilleure production sur 3 ans est assurée, en régime de pâture, par les dactyles (en particulier cv. Dabrava) et les fétuques et , en régime de fauche, par les dactyles et Arrhenaterum cv. Gala. Les prairies les plus pérennes dans ces conditions sont les dactyles et les fétuques élevées, ayant un fort pouvoir de compétition par rapport aux adventices.

Mots-clés : | | | | |

In a trial set up in the region of Trojan, the production and sward evolution of 15 leys were compared during 3 years. The leys consisted of the following grasses : Dactylis glomerata, Bromus inermis, Festuca arundinacea, Lolium perenne, Arrhenaterum elatius, Agropyron sp., Phalaris bulbosa and Elymus junceus ; they were managed either by mowing for hay, or by simulated grazing.
Under simulated grazing, the highest yields were achieved over 3 years by cocksfoot (especially cv. Dabrava) and by tall fescue ; under mowing, by cocksfoot and tall oatgrass (Arrhenaterum cv. Gala). Under the conditions of the trial, the cocksfoot and tall fescue leys were the most persistent, with a high competitive power against weeds.

Télécharger l'article

PDF - 306,18 ko