Numéro #133

15 mars 1993

Numéro non thématique

Production et valeur alimentaire du maïs plante entière en Tunisie

auteur : | co-auteurs :

Au cours de cet essai, l'effet du stade de coupe (de la floraison au stade grain pâteux dur) sur la production (MS, UF) et la valeur alimentaire (digestibilité, MAT, teneur en cellulose et en MS) a été étudié sur dix génotypes différents (populations améliorées locales, lignées et hybrides d'origines diverses) de maïs en situation irriguée.
Entre les stades observés, la teneur en MS augmente régulièrement, alors que la teneur en cellulose brute diminue (en moyenne 24,7% au stade floraison -fin floraison, 20,3% au stade grain laiteux et 17,9% au stade pâteux dur). La digestibilité de la matière organique de la plante entière passe de 66% au stade floraison – fin floraison à 76% au stade pâteux dur. A partir du stade laiteux, la valeur énergétique (0.85 UF/kg MS en moyenne) devient constante. La variabilité est importante entre les génotypes : de 0,66 UF/kg MS pour la population Grombalia à 0,88 UF/kg MS pour l'hybride TMP-1.
Les quantités récoltées à l'hectare ont augmenté durant les quatre semaines après la floraison ; ainsi, l'exploitation en vert du maïs destiné à l'ensilage ne devrait pas se situer avant la troisième semaine après la floraison (la plante est alors plus riche en matière sèche et en énergie).

Mots-clés : | | | | | |

The effect of the cutting stage, from flowering to the hard doughy stage, on the yield (dry matter, Feed Units) and the feeding value (digestibility, crude protein, crude fibre, dry matter contents) was observed on ten different genotypes of maize (improved local populations, lines and hybrids of various origins), grown for silage under irrigation.
Crude fibre is decreasing during ripening (average values : 24.7% at flowering-end of flowering ; 20.3% at the milky stage ; 17.9 % at the hard doughy stage). The digestibility of organic matter of whole plants is 66% at flowering-end of flowering, and 76% at the hard doughy stage. From the milky stage onwards, the energy value remains constant (0.85 F.U. per kg DM on an average). There are great differences between genotypes : the energy values vary between 0.66 F.U. per kg DM in the Grombalia population and 0.88 F.U. for the TMP-1 hybrid.
There is an increase in total yield in the four weeks following flowering ; maize for silage should therefore not be cut until the third week after flowering(the plants are then richer in dry matter and energy).

Télécharger l'article

PDF - 646,88 ko