Numéro #131

15 septembre 1992

Numéro non thématique

Estimation de la masse d'herbe par le "sward-stick". Premiers résultats

auteur : | co-auteur :

La maîtrise de la conduite du pâturage peut être facilitée par l'estimation de la masse d'herbe. A cette fin, c'est souvent la hauteur qui est mesurée. Nous avons choisi le « sward-stick » pou sa commodité d'emploi et nous l'avons étalonné par des mesures en micro-parcelles. Les peuplements étudiés sont (au printemps) 4 prairies permanentes ayant reçu ou non une fertilisation N et P (P1N1, P1N0, P0N1, P0N0) et (au printemps et en été) des prairies temporaires de dactyle et de fétuque élevée avec ou sans apport d'azote (N1 et N0). Ces dernières sont semées en rang.
Pour les prairies permanentes, nous avons observé des relations entre masse d'herbe et hauteur similaires pour tous les traitements et parcelles. Pour les prairies temporaires, les coefficients des ajustements varient selon l'année et l'espèce. Ces différences ont été interprétées par des caractéristiques structurelles du peuplement telles que la teneur en matière sèche, la densité de talles et la hauteur d'insertion des feuilles sur la gaine. Dans tous les cas, la pente de la relation est la plus faible pour les prairies temporaires, même si l'on ne considère que les pousses de printemps. Nous interprétons ces différences par une moins bonne répartition des feuilles le long d'un gradient vertical pour ces prairies.

Mots-clés : | | | | |

The control of grazing management could be made easier by the assessment of herbage mass. To this end, the sward height is often used. We chose the sward-stick method because of its easy use and we calibrated it by measurements on micro-plots. The swards we studied were 4 permanent pastures (in Spring) with or without N and P dressings (P1N1, P1N0, P0N1, P0N0) and (in Spring and Summer) leys (cocksfoot, tall fescue) with or without N dressings (N1, N0). The leys has been drilled in rows.
The relationships between herbage mass and sward height were similar for all plots and treatments in the permanent pastures. In the leys, the coefficients varied according to the species and the year. These differences were interpreted in terms of such structural characteristics of the canopy as dry matter content, tiller density and sheath height. In all cases, the slope of the relation (herbage mass-sward height) was lowest for the leys, even in the case of Spring growth. These differences were explained by a less regular distribution of leaves along a vertical axis.

Télécharger l'article

PDF - 730,82 ko