Numéro #124

15 décembre 1990

Numéro non thématique

Les prairies et les pratiques d'exploitation. Eléments et réflexions pour un diagnostic

auteur :

La végétation est le reflet de la combinaison du milieu et des pratiques. La somme des pratiques appliquées à une parcelle de prairie peut être définie comme un « paquet technique ». Divers exemples rencontrés dans des exploitations de Basse Normandie mettent en évidence que :
- dans une exploitation, on peut identifier différents types de paquets techniques. Le fonds prairial est généralement le même mais la hiérarchie dans l'abondance des espèces est souvent particulière à chaque type ;
- les paquets techniques peuvent correspondre à des niveaux d'intensification et/ou à des types de valorisation animale ;
- lorsque les pratiques sont variées ou leur fréquence irrégulière, la flore est plus diversifiée. Certaines espèces permettent d'ébaucher un diagnostic sur les pratiques : l'agrostis dénote un rythme lent de pâturage, la houlque laineuse, une utilisation tardive de la première repousse de printemps…
- en raison du savoir-faire particulier à chaque agriculteur, il ne peut y avoir correspondance entre un paquet technique, appliqué dans un milieu déterminé, et la végétation prairiale.
La connaissance de la végétation prairiale et de ces divers éléments de diagnostic ne prennent tout leur sens que dans la perspective du système fourrager.

Mots-clés : | | | | | |

Vegetation reflects the combined effects of the environment and of farming practices. The sum total of the practices applied to a pasture may be defined as a “technical package”. It is clear from several examples found on farms in Lower Normandy that :
- on a given farm various kinds of technical packages may be identified. Basically the grasslands are the same, but the ordering of the species according to their abundance is often peculiar to each type of pasture ;
- the technical packages may correspond to different levels of intensification and/or to different types of animal productions ;
- when there are various types of practices or with irregular frequencies, the floristic make-up is more diversified. A number of species give a clue to a tentative diagnosis of the practises : bent grasses are a sign of slow-going grazing. Yorkshire fog a sign of a belated utilization of the first Spring aftermath...
- because each farmer has his particular know-how, there can be no correspondence between a technical package applied to a given environment, and the grassland vegetation.
Only from the point of view of the forage system can the knowledge of the grassland vegetation and of these various diagnostic elements be wholly significant.

Télécharger l'article

PDF - 889,91 ko