Numéro #124

15 décembre 1990

Numéro non thématique

Composition chimique des plantes ingérées et régime saisonnier de caprins sur un parcours aride

auteur :

Les relations entre les choix alimentaires de caprins dans un parcours arbustif mexicain à climat méditerranéen et la composition chimique des plantes ingérées sont analysées dans le but de mieux caractériser les interactions trophiques ruminants-végétation de parcours.
Les résultats montrent que les choix alimentaires ne sont pas expliqués par un seul facteur chimique mais plutôt, en partie, par des « compromis » entre des teneurs élevées en nutriments, comme les matières azotées, et des composés répulsifs, comme les tannins condensés et la lignine. Ils soulignent de même la précaution qu'il y a lieu de prendre vis-à-vis d'une éventuelle liaison générale entre l'appétibilité d'une espèce et sa digestibilité.
Malgré les bonnes corrélations obtenues avec certains composés chimiques, il est à noter que les choix alimentaires font intervenir une grande quantité de facteurs, de natures différentes, ce qui rend incomplète une évaluation de l'utilisation fourragère des espèces de parcours simplement à partir d'analyses chimiques.

Mots-clés : | | | | | | | |

Relationships between the feeding behaviour of goats in a Mexican Mediterranean shrubland and the chemical composition of consumed plants are analyzed, in order to get a better characterization of the ruminant-rangeland interactions.
Results show that feed choices are not controlled by any single chemical component, but rather by compromises between high levels of nutrients, such as proteins, and the presence of repellent compounds, such as condensed tannins and lignin. They warn against a hypothetical general link between plant palatability and plant digestibility.
Even though good correlations have been found with some chemical components, it is concluded that feeding selection on rangelands depends upon so many facotrs of different nature that an assessment of rangeplant uses, based only on chemical analyses, would be of limited value.

Télécharger l'article

PDF - 640,06 ko