Numéro #118

15 juin 1989

Numéro non thématique

L'influence de l'exploitation sur la pérennité des pâturages de savane. I-Effet de la coupe sur la masse du système souterrain

auteur :

La masse du système racinaire est mesurée en fin de cycle végétatif sur une savane arborée Claire du sud de la zone soudanienne de Côte-d'Ivoire. La corrélation entre la masse cumulée de racines et la profondeur suit avec précision un modèle asymptotique. Quatre traitements correspondant à une exploitation par coupe ont été essayés suivant un dispositif en blocs : A. Savane non exploitée, brûlée annuellement (témoin) ; B. Savane exploitée par coupes tous les 60 jours pendant 1 an ; C. Savane exploitée par coupes tous les 30 jours pendant 1 an ; D. Savane exploitée par coupes tous les 30 jours pendant 2 ans. Le fauchage, suivant un rythme de 30 jours, n'a pas d'influence sur la masse des radicelles, mais il provoque une diminution significative de la masse des racines entre 10 et 40 cm de profondeur. Avec un rythme de 60 jours, les masses de racines ne sont pas différentes du témoin non exploité. Ce phénomène d'épuisement du système racinaire, par suite des coupes répétées, est à prendre en considération pour la gestion des pâturages de savane.

Mots-clés : | | | | | | | | | |

The underground bio-mass of a clear tree savanna was measured at the end of its growth cycle in the south of the sudan region of Ivory Coast. The correlation between the cumulated root mass and depth follows accurately an asymptotic model. Four treatments, corresponding to one utilization for each cut, were tested according to a block design : A. Un-used savanna, burnt every year (control) ; B. Savanna cut every 60 years for 1 year ; C. Savanna cut every 30 years for 1 year ; D. Savanna cut every 30 years for 2 years. A cut every month has no effect on the mass of rootlets, but does decrease to a significant extent the mass of roots between depths of 10 and 40 cm. With cuts every other month, there are no differences with the roots of the un-used control. This exhaustion of the root system, due to repeated cuttings, has to be considered when managing savanna grazings.

Télécharger l'article

PDF - 526,03 ko