Numéro #118

15 juin 1989

Numéro non thématique

Prospection et étude de populations spontanées de dactyle. Conservation de la variabilité génétique

auteur :

En 1968, les sélectionneurs de dactyle de l'INRA ont prospecté des populations naturelles en Bretagne et en Normandie, régions où les populations sont plus résistantes aux maladies et moins précoces à l'épiaison.
La variabilité des 95 populations collectées a été étudiée (en pépinières de plantes isolées) et a abouti à l'inscription de 3 nouvelles variétés (Lully, Lude, Lutetia).
En vue de conserver, avec des moyens raisonnables, le potentiel génique des 95 populations, ces dernières ont été regroupées en 16 super-populations, homogènes pour certains critères (précocité d'épiaison, hauteur à l'épiaison, résistance aux maladies, degré d'humidité de la zone de prélèvement et zone géographique). Les 16 pools géniques ainsi constitués sont cultivés dans un champ de blé, à 50 m les uns des autres.

Mots-clés : | | |

In 1968, cocksfoot breeders from INRA went to Brittany and Normandy to collect natural plant populations, for in these regions they are more resistant to diseases and head at an earlier date.
The variability of the 95 collected populations was investigated (in single-plant nurseries), and this work resulted in the registration of 3 new cultivars (Lully, Lude, Lutetia).
In order to maintain the genetic potential of the 95 populations with reasonable means, they were grouped in 16 super-populations according to certain characters (date of head emergence, plant height at head emergence, resistance to diseases, degree of wetness of zone of collection, geographical region). The 16 gene pools thus constituted were grown in a wheat field, isolated from one another by distances of 50 m.

Télécharger l'article

PDF - 452,17 ko