Numéro #186

14 juillet 2006

Prairies, élevage, consommation d'énergie et gaz à effet de serre (1re partie)

Evaluation des émissions de gaz à effet de serre en élevage bovin et perspectives d'atténuation

auteur : | co-auteur :

La méthode de calculs de Gaz à effet de serre en élevages de ruminants, Ruminair, décrite ici a été testée et validée en station expérimentale puis appliquée aux données technico-économiques de 50 exploitations dites "cas types des Réseaux d'Elevage" représentant pour chacunes d'elles plusieurs milliers d'exploitations au niveau national.
Les résultats permettent de comparer les émissions totales pour produire 1 l de lait ou 1 kg de viande vive selon le système de production. Ils ont été comparés à des valeurs de la bibliographie récente étrangère sur systèmes laitiers. Les émissions en équivalent CO2 par litre de lait sont peu différentes quel que soit le système de production et le niveau d'intensification de l'animal. Les mesures d'atténuation possibles sont évaluées sous forme de tendance grâce à la bibliographie. Modifier un poste d'émission d'un gaz par une pratique favorable déclenche un ensemble de conséquences sur d'autres gaz émis et sur d'autres points d'émission du système de production qui peuvent être négatifs ou positifs au final. Il est donc indispensable de quantifier l'ensemble des conséquences.
L'ajustement de l'alimentation azotée des animaux (sans baisse de production) et la réduction de la fertilisation au profit de l'augmentation des légumineuses prairiales sont deux mesures d'atténuation intéressantes. Sur certains cas types ont été évalués les niveaux de stockage possibles de carbone dans les prairies. Selon les systèmes, la compensation des émissions varie de 10 à plus de 70%. Les mesures d'atténuation et le stockage dans les sols prairiaux sont des atouts majeurs pour les élevages bovins.

Mots-clés : | | | | | | | | |
Assessment of the production of greenhouse-effect gases on cattle-rearing farms and prospects of attenuation/Assessment of the production of greenhouse-effect gases on cattle-rearing farms and prospects of mitigation

The methods of measuring the production of greenhouse-effect gases devised at the level of whole countries are not appropriate at the level of individual farms. A more refined method has therefore to be worked out that makes it possible to appraise the actual practices of the farmers, so that they can find a way to attenuate this production.
The Ruminair method, which measures the production of greenhouse-effect gases on ruminant farms is described here; it was tested and validated in experimental stations and applied to the technical and economic data of 50 typical cases of the Animal farm Networks. The results make it possible to compare the total amounts of gases corresponding to the production of 1 l milk or 1 kg live meat according to the production system ; they are found to be little influenced by the production system or the intensity of rearing. Possible measures of attenuation are evaluated (adjustment of the nitrogen feeding of the animals, development of pasture legumes, storage in grassland soils), but it is necessary to quantify their consequences at the level of the production system.

Télécharger l'article

PDF - 345,89 ko