Numéro #187

16 octobre 2006

Prairies, élevage, consommation d'énergie et gaz à effet de serre (2e partie)

Production à la ferme d'huile végétale et de tourteaux : possibilités et conséquences

auteur : | co-auteur :

La production d'huile utilisée comme biocarburant attire les éleveurs de bovins, d'autant qu'elle permet de disposer de tourteaux valorisables par leurs animaux. La motivation initiale de moindre dépendance énergétique (carburant) peut être accompagnée par celle d'une meilleure autonomie alimentaire (correcteur protéique). Les caractéristiques de tourteaux fermiers de colza et tournesol employés par une trentaine d'éleveurs des Pays-de-la-Loire montrent une très grande variabilité liée aux réglages de la presse utilisée.
Pour un niveau d'utilisation d'huile végétale défini dans une exploitation, la quantité de tourteau fermier obtenue dépend du taux d'extraction d'huile opéré par la presse utilisée. Les systèmes laitiers de plaine avec cultures de vente arrivent à satisfaire leur besoin en huile biocarburant et à obtenir une production de tourteau satisfaisant plusieurs mois d'alimentation du troupeau avec des tourteaux gras (> 20% MG). Les systèmes laitiers spécialisés de plaine, ayant des besoins en traction environ deux fois inférieurs aux systèmes précédents, peuvent produire leur biocarburant mais ne satisferont qu'une modeste partie de leurs besoins en correcteur protéique.
L'utilisation de deux tourteaux fermiers de colza comme correcteur principal de ration à base d'ensilage de maïs a été testée. Un essai, réalisé à la ferme expérimentale des Trinottières (Maine-et-Loire), montre que ces tourteaux gras (10 et 21% de MG) sont favorables à la production de lait et à sa composition.
Des références complémentaires doivent être obtenues à partir d'autres essais et observations pour les consolider.

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Production of plant oil and of oil-seed cakes on the farm : possibilities and consequences

The production of oil on the farm that can be used as fuel is attractive to cattle farmers as at the same time it makes oil-seed cakes available for the feeding of their livestock. The initial motivation of improving the farm's energy self-sufficiency can thus be accompanied by that of improving its feed self-sufficiency.
There is a very great variability among the characteristics of the rape and sunflower cakes produced and utilized by some thirty cattle farmers of the Pays-de-la-Loire region, due to the different adjustments of the presses used. For a determined volume of plant oil (biological fuel) produced on the farm, the amount of oil-seed cake obtained depends on the rate of oil extraction. In the dairy systems of the lowlands with cash crops, the farmers are able to meet their fuel requirements while producing enough fatty oil-seed cakes to feed their herds for several months. In the specialized dairy systems of the lowlands (i.e. those without cash crops), the fuel requirements are smaller, and only part of the feed requirements will be met by the cakes produced. The utilization of fatty rape oil-seed cakes (with 10 or 21% fat content) as the main feed corrector for diets based on maize silage has been tested on the farm of Les Trinottières (Maine-et-Loire) ; the results were good as regards the amount and composition of the milk produced. Complementary data will be available from other trials and observations for their further validation.

Télécharger l'article

PDF - 252,08 ko