Numéro #195

17 novembre 2008

Prairies multispécifiques Valeur agronomique et environnementale (2e partie)

Production et valorisation au pâturage d'associations et de prairies multi-espèces en Pays-de-la-Loire

auteur : | co-auteurs :

La composition floristique des prairies temporaires joue un rôle important sur le rendement et la valeur alimentaire de l'herbe produite. L'utilisation des prairies multi-espèces permet de profiter de la complémentarité entre les espèces fourragères afin d'assurer la productivité et la qualité des fourrages, en particulier pour le pâturage. Néanmoins, leur pérennité et leur valeur alimentaire sont méconnues.
C'est pourquoi deux dispositifs ont été mis en place à La Jaillière (Loire-Atlantique) : l'un repose sur une approche analytique qui permet la comparaison de 6 mélanges prairiaux (production fourragère et évolution de la végétation) et l'autre, systémique, permet d'évaluer les performances zootechniques en se plaçant à l'échelle agricole.
La productivité des prairies multi-espèces est supérieure d'environ 1 t MS/ha à celle des prairies de RGA-TB, en lien avec le développement de la fétuque élevée. Le mélange comportant RGA, TB, fétuque élevée, trèfle hybride, lotier corniculé et fléole des prés semble le plus approprié aux conditions pédoclimatiques locales ; de même pour le RGA intermédiaire, qui était comparé à un RGA tardif. Les légumineuses ont disparu, notamment à cause de l'attaque des limaces et des sécheresses estivales répétées. Ces évolutions ont eu une influence sur la valeur nutritive des prairies multi-espèces (faibles niveaux de MAT et digestibilité) et les ont également rendues moins souple d'exploitation que l'association RGA-TB.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | |
Production and profitable utilization of grazed plant associations and of multi-specific pastures in Pays-de-la-Loire

Their floristic composition plays a major role in the yield and feeding value of the herbage produced. The use of mixtures of several species gives the possibility of making use of their complementarity for securing the yield and the quality of the forage, particularly for grazing. All the same, their perenniality and their feeding value are too little known.
In order to answer this problem, two trials were set up in La Jaillière (Loire-Atlantique) : one was based on an analytical approach and compared 6 forage mixtures (production and changes in the sward); the other, synthetic, assessed the animal performances at the farm level.
The productivity of the multi-specific pastures exceeded that of the Perennial ryegrass -
White clover associations by about 1 t DM/ha, in correlation with the development of Tall Fescue. The mixture combining Perennial ryegrass, White clover, Tall fescue, Alsike clover, Bird's-foot trefoil and Timothy seemed the most appropriate to the local pedo-climatic conditions, and so was a medium late-heading Perennial ryegrass compared to a late-heading one. The legumes disappeared, especially because of slugs and of repeated summer droughts. These changes had a negative influence on the feeding value of the multi-specific pastures (low crude protein levels and digestibility), and eventually their management became less flexible than that of the Perennial Ryegrass- White clover association.

Télécharger l'article

PDF - 215,27 ko