Numéro #195

17 novembre 2008

Prairies multispécifiques Valeur agronomique et environnementale (2e partie)

Evolution d’une prairie de fauche sub-montagnarde sous l'effet d'une fertilisation organique et d'un fauchage tardif

auteur : | co-auteurs :

Dans le cadre des mesures agri-environnementales, un essai avec fauche très tardive a été mis en place durant huit années en Ardenne belge (620 m d'altitude) pour évaluer l'évolution de la végétation suite à l'apport d'engrais de ferme (lisier ou fumier). La végétation a peu évolué ; elle est dominée par Geranium sylvaticum, favorisé par la fauche tardive et les amendements organiques, ce qui pose un problème à la fois écologique (déclin d'un grand nombre d'espèces d'où une perte de biodiversité évidente) et agronomique (foin de qualité médiocre). L'efficience de l'azote apporté est supérieure avec le lisier qu'avec le compost.

Mots-clés : | | | | | | | | | | |
Changes in a mid-mountain meadow under the influence of an organic dressing and a late cut

Among other agricultural/environmental measures, a trial with very late mowing was set up in the Belgian Ardennes (altitude 620 m), with a duration of eight years; the aim was to study the changes in the plant cover following an organic dressing (slurry or farmyard manure). There was little vegetational change: the flora was dominated by Geranium sylvaticum, a species favoured by late mowings and by organic fertilisation; this creates both an ecological problem (fall of a large number of species and hence loss of bio-diversity) and an agricultural one hay of poor quality). The efficiency of the nitrogen supply is better with slurry than with compost.

Télécharger l'article

PDF - 308,12 ko