Numéro #153

15 mars 1998

Prairies pérennes, territoire et qualité des produits (2e partie)

Utilisation de la méthode de diagnostic de prairie dans une opération agri-environnementale

auteur :

Quand la végétation des prairies est dégradée, il est souvent utile de faire un "état des lieux". En vue de ce diagnostic, on peut étudier les modifications à apporter. La méthode présentée envisage toute la gamme de modifications : de l'amélioration au ressemis ; certaines permettent de concilier production agricole et respect de l'environnement. La méthode de diagnostic des prairies est rapidement présentée. Elle permet d'effectuer un état des lieux global qui prend en compte la végétation existante et la place de la parcelle dans le système fourrager, ce qui aide l'agriculteur à choisir la solution la plus adaptée : de l'amélioration par le mode d'exploitation à la rénovation par sursemis, ressemis... Cette méthode est utilisée dans le cadre du Parc régional de Saint-Amand (Nord). Ainsi, le sursemis est proposé par le Parc pour améliorer la végétation des prairies dégradées tout en respectant le cahier des charges (respect du paysage, limitation des risques de pollution...). L'évolution de la végétation de quelques unes des parcelles sera suivie pendant 5 ans.

Mots-clés : | | | | | | |
Use of the pasture diagnosis method in an agri/environmental operation

When the vegetation of a pasture deteriorates, it is often useful to make an 'inventory of fixtures'. A method of pasture diagnosis is shortly described. It takes into account the existing vegetation and the place of the field within the forage system ; this helps the farmer to find the most appropriate solution : from improvement by adequate management to renovation by overseeding, reseeding, etc. This method was utilized within the boundaries of the Regional Park of Saint-Amand (département of Nord). It was thus proposed by the Park authorities to overseed the degraded vegetation, notwithstanding compliance with prescribed specifications (respect for the landscape, limitation of pollution risks, etc.). The vegetation of some of the plots will be followed for 5 years to observe the changes it will undergo.

Télécharger l'article

PDF - 467,34 ko