Numéro #221

17 avril 2015

Prairies, services écosystémiques et intensification écologique. Les apports du projet Mouve (I)

Débats et controverses sur l'intensification fourragère dans le Vercors : quelles pratiques, quelles conceptions en jeu ?

auteur : | co-auteurs :

Les débats sur l'intensification fourragère en montagne ne sont pas récents. Les choix des éleveurs résultent d'un compromis entre leurs objectifs et divers aspects : situations agroclimatiques, structures d'exploitation, orientations des filières, politiques agricoles... Ces choix sont-ils adaptés aujourd'hui face aux attentes des acteurs des territoires ? Sur le plateau du Vercors, des entretiens auprès d'éleveurs et d'acteurs ont révélé des controverses vis-à-vis de l'élevage et des prairies. Sur le terrain, dans 28 exploitations du plateau, les prairies ont été caractérisées au plan agroécologique et les systèmes fourragers et leurs pratiques identifiés. Les prairies les plus intensives, largement répandues, sont les moins favorables à la biodiversité. Leur place diffère selon les exploitations. Des marges de manœuvre existent pour améliorer le compromis entre qualités agronomiques et biodiversité : elles sont discutées en référence à la notion d'intensification écologique qui fait écho à des conceptions différentes selon les acteurs (améliorer la fertilité du milieu et ainsi son potentiel productif ou privilégier la biodiversité des prairies en tant que facteur de production).

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | | | |
Debate and controversy surrounding the intensification of grassland use in the Vercors region of France: the farming practices and concepts under discussion

The intensification of grassland use in the mountainous areas of France has been a topic of intense debate since the 1950s. Do farmers' management choices make sense given current goals (e.g., self-sufficiency, environmental protection)? Livestock farming on the Vercors plateau can serve as a case study. We interviewed farmers and other stakeholders from this region in order to clarify how they perceive controversies related to livestock production and grassland use. Using data from 28 farms, we characterised the agroecological features of grasslands and identified the forage systems and practices being used. Intensively managed grasslands, which are common, had the lowest levels of biodiversity. However, the extent of their use differs across farming systems. There remain ways in which the trade-off between agronomic features and biodiversity can be improved, which we discuss in the context of ecological intensification.

Télécharger l'article

PDF - 567,33 ko