Numéro #156

15 décembre 1998

Récolter et conserver l'herbe aujourd'hui (2e partie)

Variabilité des quantités et de la qualité des ensilages en balles enrubannées récoltés dans une exploitation

auteur : | co-auteurs :

Pour rester compétitif à l'horizon 2000 sur les marchés mondiaux, l'éleveur herbager, auquel on recommande de réduire ses coûts et de désintensifier, devra gérer au mieux ses coûts alimentaires et tout particulièrement la diversité de la qualité de son stock de fourrages, comme le montre cette étude.
La caractérisation (quantité et qualité) de la totalité des fauches effectuées au cours de 3 années, dans une exploitation belge pratiquant exclusivement l'ensilage préfané en balles enrubannées, aboutit à illustrer les variations intra et interannuelles importantes que l'on peut rencontrer pour les stocks constitués. Si l'herbager se doit d'optimiser la qualité de la récolte en adaptant la végétation, la fumure, le plan de coupe..., il n'en reste pas moins tributaire de facteurs peu ou pas maîtrisables tels que le climat annuel. La production récoltée et sa qualité peuvent en revanche être facilement connues pour réaliser des classes de fourrage de qualités différentes qu'on utilisera de façon différenciée. La réduction des coûts alimentaires passe notamment par une bonne gestion des stocks fourragers.

Mots-clés : | | | | | | |
Variability of the amounts and quality of silage from wrapped bales harvested on a farm

The totality of the herbage cut on a Belgian farm was monitored for three years, both quantitatively and qualitatively ; all of it was used as pre-wilted silage in wrapped round bales. This gave an image of the variations within and between years encountered in constituted forage stores. The variations in amounts and in quality are considerable. Protein contents of wrapped round bales varied from 12 to 21% in the DM, energy values from 0.72 to 0.93 UFL (feed unit for lactation). The 'OEB', a measure of the excess or shortage of nitrogen in the rumen, varied from a deficit of 10 g/kg DM to an excess of 66 ; in the first case, extra nitrogen should be supplied ; in the second case, extra energy. The quality of the forage stored on the farm varied from year to year. Farmers have to achieve the best quality by adequate vegetation, fertilization, and cutting schedules, but they remain all the same dependent on factors such as the yearly weather, which they can hardly control, if at all. The amount of forage harvested and its quality however can be well known, so that lots of forage differing by their quality can be established, which will then be used differently.

Télécharger l'article

PDF - 861,97 ko