Numéro #156

15 décembre 1998

Récolter et conserver l'herbe aujourd'hui (2e partie)

Risques climatiques et sécurités fourragères selon les régions d'élevage. Cas de la sécheresse.

auteur :

Depuis 1976, la France a subi une dizaine de périodes de sécheresse, plus ou moins marquée et étendue. Sans attendre d'être confronté à une nouvelle sécheresse, une réflexion s'impose sur la vulnérabilité des systèmes fourragers et sur les éventuelles solutions de recours.
Les systèmes fourragers sont particulièrement sensibles à la sécheresse. Basés sur les prairies et le maïs, dont les besoins en eau sont les plus importants à une saison de pluviométrie irrégulière (de mai à juillet), les systèmes fourragers sont vulnérables, surtout lorsqu'ils sont spécialisés et les productions animales intensifiées. Face à un déficit fourrager, toujours délicat à évaluer, diverses solutions peuvent être mises en oeuvre, suivant les régions et les systèmes d'élevage : paille, céréales immature, ensilage de maïs grain, surfaces hors SAU. Mais il faut avant tout veiller à rendre les systèmes moins vulnérables (c'est dire sûrs 9 années sur 10) en choisissant des cultures diversifiées, adaptées aux contraintes de milieux eux-mêmes divers.

Mots-clés : | | | |
Climatic risks and forage securities in different livestock-rearing regions. The case of drought

In France, drought hits one region or another at least every other year. This hazard has therefore to be taken into account in the management of forage systems, the more so as the systems are particularly susceptible to it. Being based on pastures and on maize, the water requirements of which are greatest when rainfall is irregular (from May to July), they are thus very vulnerable, especially when specialized and comprising intensive livestock rearing. To counter a forage shortage, always difficult to evaluate, several solutions are available : straw, unripe cereals, grain maize silage, abandoned grazing land, etc. There are few agrifood co-products to be used occasionally. Different regions and livestock-rearing systems offer different possible securities (dual-purpose crops, straw and hay, lands outside the usable farm area), but the main thing is to diminish the vulnerability of the systems (they have to be secure 9 years out of 10) by choosing crops that are diversified and adapted to the constraints of environments themselves diverse.

Télécharger l'article

PDF - 1,12 Mo