Numéro #139

15 septembre 1994

Valorisation des engrais de ferme par les prairies (1ère partie)

Stratégie économique pour la production fourragère d'été : la fertilisation organique en alpage

auteur : | co-auteurs :

Dans le pays de Thônes (Haute-Savoie), la production d'un fromage, le reblochon, permet de mieux valoriser la production laitière estivale. C'est pourquoi les éleveurs ont choisi d'avancer les vêlages (juin-juillet) et de fertiliser les alpages avec le lisier pour accroître la production laitière en été. Une expérimentation en alpage met en évidence que la fertilisation organique permet d'accroître la production et le nombre de passages, bien que la pluviométrie reste un facteur déterminant. En 5 ans, la structure de la végétation a plus évolué que la composition floristique. L'apport d'automne de lisier, qui avance le démarrage de la végétation, alterné tous les 2 ans avec les apports de printemps semble la meilleure solution.

Mots-clés : | | | | |

In the region of Thônes (Haute-Savoie, French Alps), Summer milk is used to make a regional brand of cheese, the Reblochon. To stimulate its production, the farmers decided to have calvings earlier in the year (June-July), and to fertilize the alpine pastures with slurry. A trial set up on these pastures showed that organic dressings increase herbage yield and the number of grazings, although rainfall remains an essential factor. The structure of the vegetation changed more during the 5 years of the trial than the floristic make-up. The best practice seems to alternate every two years autumn applications of slurry, which bring about an earlier growth of the vegetation, and Spring applications.

Télécharger l'article

PDF - 180,66 ko