Numéro #140

15 décembre 1994

Valorisation des engrais de ferme par les prairies (2e partie)

Gestion des engrais de ferme : comprendre les attitudes des éleveurs pour bâtir des actions de conseil

auteur :

La prise en compte des façons de penser des éleveurs permet de bâtir des actions de conseil adaptées à différents publics d'agriculteurs. Dans le cas du fumier, la synthèse de diverses études réalisées par l'Institut de l'Elevage met en lumière trois types d'attitudes des éleveurs concernant la vision globale qu'ils ont du fumier, le rôle qu'il peut avoir comme fertilisant, et son rapport avec la pollution des eaux. Les éleveurs « techniques » considèrent le fumier comme un déchet ; ils se veulent modernes et rationnels, alors que les éleveurs « indépendants » et «affectifs » ont une image positive du fumier, mais ils diffèrent par leur degré d'ouverture au changement. Les actions de conseil doivent tenir compte de cette diversité, de même que des contraintes liées aux systèmes d'exploitation, aux pratiques… Pour la première catégorie d'éleveurs, il sera essentiel de leur expliquer les phénomènes et les calendriers de minéralisation. Les seconds auront eux aussi besoin de comprendre, mais surtout de voir des résultats concrets (démonstrations, témoignages...). Quant aux derniers, généralement réticents aux changements, il faut souligner que leurs pratiques sont généralement peu polluantes.

Mots-clés : | |

The mental attitudes of stock-rearing farmers have to be accounted for when preparing advisory programmes adapted to different types of farmers. As regards farmyard manure, the Institut de l’Elevage (extension organization dealing with livestock) has shown that there are three distinct attitudes of farmers towards manure as a whole; its fertilizing role, and its relation to water pollution. There are “technical” farmers, who consider manure as waste, and think of themselves as being modern and rational-minded ; then there are “independent” farmers, and lastly “affective” farmers ; these two groups consider manure in a positive way, but differ in their openmindedness towards change. Advisory work has to account for this diversity and also of the constraints linked to farming systems and practices… For the first type of farmers, it is essential to explain the processes and evolution in time of mineralization ; the second need also to understand the processes, but require also concrete results (demonstrations, testimonies…) ; the third group are generally unwilling to make changes, but it must be said that their practices create generally but little pollution.

Télécharger l'article

PDF - 457,26 ko