Numéro #140

15 décembre 1994

Valorisation des engrais de ferme par les prairies (2e partie)

Gestion des fumiers dans des exploitations de polyculture-élevage ovin dans les Préalpes

auteur : | co-auteur :

Les pratiques de gestion des déjections dans des exploitations de polyculture-élevage ovin des Préalpes du Sud sont décrites et analysées en confrontant conduite d'élevage et conduite des cultures. Dans ces exploitations, les possibilités d'utilisation des déjections sont multiples, tant pour les périodes que pour les lieux d'épandage. Cette souplesse est accentuée par le stockage du fumier en tas, couramment pratiqué. L'examen combiné des calendriers de conduite d'élevage et de conduite culturale indique que, pour l'épandage et la valorisation des déjections, dans chaque type d'exploitation, un certain nombre de « rendez-vous » sont possibles, ou au contraire illusoires. Divers enseignements et conséquences peuvent en être tirés pour une analyse de la gestion des fumiers.

Mots-clés : | | | | | | |

The management of animal excreta in mixed crop-sheep farms in the Southern Préalpes is described and analysed by comparing animal rearing practices and cropping practices. There are numerous possibilities for the use of the excreta on these farms, as regards both times and places. This is made all the more flexible by the widely practised storage of manure in heaps. The combined examination of the calendars of sheep rearing and of field operations shows that for each type of farm the spreading and profitable utilization of the excreta depend on a number of “appointments”, of which some are possible and some illusory. Many lessons and consequences may be drawn from this study which can be used for the management of animal excreta.

Télécharger l'article

PDF - 949,34 ko