Numéro #145

15 mars 1996

Numéro non thématique

Effet de la conduite d'un pâturage tournant sur la digestibilité de l'herbe offerte

auteur : Ducrocq H. - | co-auteur : DURU MICHEL

L'objectif de cette étude est d'expliciter les facteurs de variations de la digestibilité de l'herbe offerte en condition de pâturage tournant. A cette fin, durant 3 années, de mi-mars à début juillet, 12 prairies à base de graminées (situées dans 4 élevages laitiers de l'Aveyron) ont été étudiées. Les conduites de prairies (fertilisation azotée, intervalle entre deux utilisations, intensité d'utilisation) sont très variables entre parcelles et entre cycles de pâturage d'une même parcelle.
Au cours de la période de pâturage, la digestibilité de l'herbe offerte diminue en relation avec l'accroissement des températures moyennes journalières, mais elle est très variable à une date donnée. Dans les conditions de l'étude, la digestibilité est corrélée négativement avec la quantité de biomasse résiduelle après pâturage et positivement avec le niveau de nutrition azotée de la repousse. Aucune corrélation significative n'est trouvée avec l'intervalle entre deux défoliations. La biomasse résiduelle est retenue dans l'établissement des régressions car sa digestibilité après pâturage est toujours inférieure à celle de l'herbe offerte. L'effet du niveau de nutrition azotée provient d'une proportion de tissus jeunes dans l'herbe offerte d'autant plus élevée que la croissance est rapide.
Le domaine de validité de ces résultats est discuté en fonction de la régularité ou non de l'intensité d'utilisation de la prairie.

Télécharger l'article

PDF - 2,49 Mo