Numéro #237

31 mars 2019

Agronomie et écologie : un duo gagnant pour comprendre et gérer les prairies

Evaluation du potentiel fourrager des végétations de friche dans cinq localités de Chlef (Algérie)

auteur : SALHI H. | co-auteurs : ALI-BENAMARA B. BENSAïD A. MEZIANE M. NOURA A.

Au nord de l’Algérie, les friches offrent une ressource fourragère spontanée, très diversifiée et pâturable ; elles représentent une ressource non négligeable pour les ruminants en période hivernale. La composition floristique des végétations de 5 friches dans différentes localités de Chlef a été évaluée (étude phytosociologique) au cours de la saison hivernale. Ces friches sont constituées de 33 espèces herbacées mais marquées par une forte hétérogénéité. Elles représentent un patrimoine fourrager non négligeable, marqué par 3 familles (Astéracées : 19%, Fabacées : 12% et Poacées : 12%) ; 67% sont des thérophytes annuelles. Le potentiel fourrager, maximal en février-mars, a été estimé à 3,8 t MS/ha. La qualité de cette ressource, appropriée pour le pâturage, peut être évalué par 3 indicateurs : la composition floristique, le rapport Feuilles/Tiges et le stade phénologique.

SALHI H., MEZIANE M., NOURA A., & al. Evaluation du potentiel fourrager des végétations de friche dans cinq localités de Chlef (Algérie). Fourrages n°237, p. 95-100.