Numéro #145

15 mars 1996

Numéro non thématique

La production fourragère dans les savanes d'Amérique du Sud intertropicale

auteur : Rippstein G. - | co-auteurs : Decaëns T. - Lascano C. -

La production bovine sur pâturages naturels et cultures fourragères est importante dans l'écosystème savane des pays tropicaux humides et semi-humides d'Amérique du sud (Brésil, Bolivie, Colombie, les Guyanes et Venezuela). Diverses pistes sont envisageables pour améliorer la productivité des formations naturelles et de l'élevage.
Les formations naturelles (65-75% des pâturages) permettent une croissance animale de 150 à 270 g/jour en saison des pluies et de -160 à -250 g/jour en saison sèche. Une meilleure gestion des feux, la complémentation minérale aux animaux et l'utilisation de banques de fourrage à base de graminées et/ou de légumineuses introduites assurent des gains supérieurs. Le développement des infrastructures (Brésil et Venezuela), l'extension et l'amélioration des cultures fourragères (graminées d'origine africaine des genres µPanicum µet µBrachiariaµ) ont également accru la productivité de l'élevage. Les associations graminée - légumineuse sont peu utilisées. La régénération des pâturages dégradés (Brésil) est nécessaire et possible avec un minimum d'intrants (fertilisation), grâce à l'utilisation d'associations graminée - légumineuse et en associant l'agriculture à l'élevage.

Télécharger l'article

PDF - 4,97 Mo