Numéro #112

15 décembre 1987

Numéro non thématique

Le contrôle de la fougère aigle dans les pâtures

auteur : Williams G.H. -

La fougère aigle (Pteridium aquilinum) est une mauvaise herbe toxique, qui, de plus, réduit les disponibilités en herbe, perturbe le gardiennage et donne une saveur amère au lait.Bien qu'étant particulièrement fréquente sur les sols acides, en climat humide, la plante se rencontre également dans la plupart des contextes pédo-climatiques,Des perspectives incertaines de développement de l'élevage, surtout en zone de montagne, ont conduit à la sous-utilisation ou à l'abandon des pâturages. Si la fougère aigle est présente, elle peut se propager rapidement. Sinon, les feux de broussailles peuvent créer des habitats plus favorables à son installation. La possibilité de fauche comme le contrôle chimique dépendent de la main-d'œuvre disponible. L'Asulam limite bien la fougère aigle mais son emploi ne s'est pas généralisé pour des motifs économiques. Le glyphosate peut être utilisé avec un applicateur à mèche, ou lors d'un ressemis.La biologie de la fougère rend son éradication difficile. La réussite de la maîtrise à long terme de la fougère est améliorée par la présence des bovins, mais ce sont les animaux les plus sensibles à sa toxicité. La réduction des problèmes d'invasion par la fougère aigle dans les pâturages d'altitude dépend de l'adoption d'aménagements intégrés adéquats. 

Télécharger l'article

PDF - 753,00 ko