Numéro #148

15 décembre 1996

La sélection des espèces prairiales destinées aux ruminants (2e partie)

Recherches récentes et en cours à la Station d'Ecophysiologie des Plantes Fourragères de Lusignan

auteur : GASTAL François | co-auteurs : Durand J.L. - Gautier H. - Lemaire G. - Tabourel-Tayot F. - Varlet-Grancher C. -

Trois axes de recherche majeurs sont poursuivis dans cette Station I.N.R.A. Pour l'adaptation des espèces fourragères à la sécheresse et à la carence en azote, les mécanismes physiologiques en cause sont décrits en incorporant les connaissances dans des modèles de fonctionnement et les comportements spécifiques sont étudiés. La morphogenèse des plantes en situation de compétition pour la lumière constitue la base du comportement des plantes dans les prairies (plasticité morphologique des individus en réaction à la défoliation) ; les réactions morphologiques à la compétition pour la lumière interviennent dans l'évolution de la composition botanique. L'étude des relations entre structure des peuplements, croissance et qualité fourragère, chez la luzerne et chez les graminées pérennes, est également abordée.

Télécharger l'article

PDF - 2,31 Mo