Numéro #225

31 mars 2016

Adaptation des prairies semées au changement climatique

Quelles innovations variétales face au changement climatique ? Les marges de progrès génétique chez les graminées fourragères

auteur : | co-auteurs :

En quoi le changement climatique modifie-t-il les perspectives d'amélioration des espèces fourragères ? Cette vaste question était l'un des objectifs du projet Climagie. Les études réalisées à des échelles très contrastées montrent que la variabilité génétique de la réponse aux variables climatiques est considérable, aussi bien entre populations naturelles qu'au sein d'une même variété. Le changement climatique renouvelle ainsi le cadre habituel d'expression de la variabilité génétique des fourrages et les approches expérimentales à conduire. Utilisation en croisement d'écotypes Méditerranéens, de sous-ensembles di- et tétraploïdes au sein d'un même complexe d'espèces, modélisation de la variabilité génétique naturelle en fonction de variables spatiales et climatiques, contrôle du déficit hydrique dans des dispositifs expérimentaux sous abris à pluie, mesure de température de surface des feuilles, marquage moléculaire..., telles ont été les différentes actions entreprises au cours du projet. Plus que la levée de verrous conceptuels, il apparaît que c'est la construction de schémas de sélection nouveaux et leur mise en œuvre sur le long terme, intégrant toutes les ressources de variabilité génétique et de technologies actuellement disponibles, qui permettront un progrès génétique à hauteur des enjeux du changement climatique.

GHESQUIERE M., VOLAIRE F., DURAND J-L. & al., 2016. Quelles innovations variétales face au changement climatique ? Les marges de progrès génétique chez les graminées fourragères. Fourrages n°225, p. 29-38.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | | | |
Confronting climate change using plant genetic diversity: available margin of improvement in forage grasses

How will climate change affect the breeding of forage species? This question was addressed by the Climagie research project using multiscale experimental approaches. Among others, these included i) performing crosses of Mediterranean natives and of diploid and tetraploid plants found within the same species complexes; ii) modelling the distribution of natural diversity at various spatial scales; iii) controlling water deficit levels in field trials (i.e., via rainfall exclusion); iv) measuring leaf surface temperature via remote sensing; and v) performing molecular genotyping. The results show that plant responses to climatic factors are framed by the substantial genetic variation that is present in natural populations as well as in specific cultivars. To confront the challenges associated with climate change, we will need to exploit targeted breeding programmes that make use of all currently available genetic resources and technologies and that carry out experiments over the long term.

Télécharger l'article

PDF - 530,45 ko