Numéro #225

31 mars 2016

Adaptation des prairies semées au changement climatique

Evaluation de la production fourragère d’Erica arborea L., arbuste de l’aulnaie de la zone humide du nord-est de l’Algérie

auteur : | co-auteurs :

Certains arbustes des parcours constituent un apport de fourrages et présentent un intérérêt nutritionnel. Erica arborea est appréciée par les caprins dans le pourtour méditerranéen. Evaluer sa production et sa composition chimique contribue à la bonne gestion des parcours où on la rencontre.L'estimation des biomasses foliaires maximale et accessible d'Erica arborea peut être effectuée à partir d'équations de régression linéaire multiple établies en considérant certains paramètres physiques de l'arbuste (circonférence du tronc à 20 cm, nombre de branches principales sur le tronc et nombre de branches dont la longueur est comprise entre 40 et 60 cm, rayon et surface au sol du houppier). La production fourragère a été évaluée à 400 kg MS/ha sur le site étudié (aulnaie de la wilaya d'El Tarf, Algérie). Plus des trois quarts de cette biomasse est accessible aux caprins, ce qui peut compromettre aussi bien la régénération de l'espèce que le disponible fourrager des animaux.

MEBIROUK-BOUDECHICHE L., ABIDI S. & GHERSSI M., 2016. Evaluation de la production fourragère d’Erica arborea L., arbuste de l’aulnaie de la zone humide du nord-est de l’Algérie. Fourrages n°225, p. 71-74.

Mots-clés : | | | | | | | | | |
Evaluation of forage produced by Erica arborea, shrub species found in Algerian alder forests in wetlands of northeastern Algeria

We evaluate the potential forage provided by Erica arborea, a woody shrub highly preferred by goats. Specifically, multiple regression models including certain measurements (trunk circumference at 20 cm, number of main branches from the trunk, number of branches 40-60 cm long, mean radius and area of the canopy at ground level) provide the most accurate estimates of folair biomass. The amount of forage available was estimated to be 400 kg DM/ha on site (alder forest in El Tarf wilaya, Algeria). More than three-fourths of this biomass can be accessed by goats, which could limit these species' ability to regenerate.

Télécharger l'article

PDF - 259,88 ko