Numéro #225

31 mars 2016

Adaptation des prairies semées au changement climatique

Valoriser la prairie multi-espèces en foin ventilé pour développer l'autonomie alimentaire de l'élevage caprin. Témoignage d'éleveur en Pays de la Loire

auteur : | co-auteurs :

R. Brunet est éleveur de chèvres depuis 1997 en Maine-et-Loire, sur une exploitation de 63 ha. Il a choisi de mettre en place un système valorisant l'herbe et les aliments produits sur l'exploitation, ce qui l'a conduit à investir dans un séchage en grange en 2011, afin de produire du foin de qualité et appétant, tout en valorisant le potentiel de ses prairies. Mais la maîtrise d'une ration à base de foin ventilé en élevage caprin nécessite d'adapter progressivement ses pratiques : l'éleveur a implanté des prairies multi-espèces, modifié la conduite de la récolte du foin, adapté la ration des chèvres... La consommation de foin ventilé a augmenté de 20 % et l'apport en concentrés a diminué d'autant mais la valorisation doit pouvoir être encore améliorée pour rendre le système performant.

JOST J., BOSSIS N., TARDIF V. & al., 2016. Valoriser la prairie multi-espèces en foin ventilé pour développer l'autonomie alimentaire de l'élevage caprin. Témoignage d'éleveur en Pays de la Loire. Fourrages n°225, p. 65-69.

Mots-clés : | | | | | | | | | | | | | |
Using multispecies grasslands to produce barn-dried hay and thereby increase feed autonomy: the experiences of a goat farmer in the Pays de la Loire region

R. Brunet has been raising goats since 1997 on a 63-ha farm in the governmental department of Maine-et-Loire. He decided to produce his own grass and feed, which led him to invest in a system for producing barn-dried hay in 2011. His goal was to generate high-quality, appetising hay from his own grasslands. However, switching goats over to a dried-hay diet requires a gradual shift in farming practices. For instance, the farmer first planted multispecies grasslands, then changed his hay harvesting practices, and finally modified the goats' feed allowance. Their consumption of dried hay increased by 20%, and the contribution of concentrates declined accordingly. However, further improvements are needed to make the system efficient.

Télécharger l'article

PDF - 611,07 ko